Biographie Dionne Warwick

Marie Dionne Warrick Né(e) le 12 décembre 1940 (75 ans)

Sa biographie

Dionne Warwick ou l'histoire d'une saga familiale, du moins au départ, puisque la chanteuse débute avec sa soeur, Dee Dee Warwick, sa cousine Cissy Houston, et son ami Doris Troy. Ensemble, elles forment les GospelAIRes. Tandis que le quatuor de gospel se produit dans les églises baptistes de New-York ou encore du New Jersey, Dionne Warwick suit des études au Conservatoire de musique d'Hartford, dans le Connecticut.
En 1961, sa rencontre avec Burt Bacharach va bouleverser l'échiquier. Le compositeur, qui a croisé sa route lors d'une séance d'enregistrement, demande à Dionne Warwick de travailler pour lui. La jeune artiste quitte alors le conservatoire pour se consacrer pleinement à sa carrière. Burt Bacharach, associé à un autre auteur, Hal David, va dès lors exercer un règne sans partage sur cette carrière. Le résultat ne se fait pas attendre. 1963, c'est le premier succès avec " Don't make me over ", qui pointe dans les vingt premières places des classements américains. La même année toujours, la jeune artiste enchaîne, au son du rythm and blues, avec " This empty place ", ou encore avec " Make the music play ".
En 1964, la popularité de l'artiste va croissante Grace au titre " Anyone who had a heart " qui se classe à la dixième place. " Walk on by ", devenu un classique, fait mieux encore puisqu'il est disque d'or.

Trio gagnant

De " Don't make me over " en 1963 à " Make it easy on yourself " en 1970, ce n'est pas moins d'une vingtaine de titres du trio Warwick-Bacharach-Hal David qui occupera le Top 40. Une prouesse que seule Aretha Franklin peut se targuer d'avoir réalisée dans les domaines de la soul et de l'easy listening. Parmi ses chansons à succès " You'll never get to heaven ", " A message to Michael " ou encore " I say a little prayer ".
Parallèlement, ce sont huit albums, dont " Sensitive sound of Dionne Warwick " et " Here I am ", toujours en 1965, qui sont être enregistrés.

La fin de l'ère Bacharach

En 1970 c'est la rupture. Les relations entre Dionne Warwick et Burt Bacharach se sont envenimées. La chanteuse obtient son indépendance au prix d'actions en Justice.
Dès lors la carrière de l'artiste va s'orienter davantage vers le music hall. Elle accède de nouveau à la réussite avec " Then came you " qui est en tête des ventes en 1974. Elle enregistre également " A man and a woman " avec Issac Hayes en 1977. Nouveau succès deux ans plus tard avec " I'll never love this way again ". En 1982, Dionne Warwick fait appel à Barry Gibb des Bee Gees pour " Heartbreaker ". Séduite par ces associations qui enrichissent son répertoire, elle se tourne vers Stevie Wonder pour la bande originale de " The women in red " de Gene Wilder en 1984 (une adaptation du film d'Yves Robert, "Un éléphant ça trompe énormément ", sorti en 1976).
Egalement sollicitée pour des oeuvres caritatives, elle est présente sur le disque d'USA For Africa, " We are the world " en 1985 et enregistre pour aider à la lutte contre le sida " That's what friends are for ". Le disque, écrit par Burt Bacharach et qui scelle la réconciliation entre les deux artistes, restera le plus vendu durant l'année 1986.
25 février 2008 c’est l’année de sortie de son dernier album, intitulé "Why We Sing", qui comprend 12 chansons.

Les dernières actus de Dionne Warwick