Biographie Dusty Springfield

Mary Isabel Catherine Bernadette O'Brien Né(e) le 16 avril 1939 (77 ans)

Sa biographie

Premières performances

Née d'une famille irlandaise, Dusty Springfield est bercée durant son enfance par les plus grands standards de jazz. Très tôt, la jeune fille est encouragée par son père tel, qu'à l'âge de 11 ans à peine, elle enregistre sa première Chanson , « When the midnight choo choo leaves for Alabam ».

Sept ans plus tard, en 1958, Dusty Springfield intègre son premier groupe, The Lana Sisters auprès de Lynne Abrams et Chantelle Riss, avec qui elle fait ses premières apparitions télévisées.

Deux ans plus tard, elle quitte le groupe pour former un nouveau trio en compagnie de son frère Dion O'Brien ainsi que de Reshad Feild. Ils décident alors de se baptiser The Springfields et sortent leur premier album intitulé « Folk songs from the hills ».

The Springfieds obtient un grand succès aux États-unis mais en 1963, Dusty Springfield décide de quitter le groupe pour une carrière solo.

Une semaine après la fin de la tournée de The Springfields, la chanteuse sort son premier single intitulé « I only want to be with you ». La Chanson est un hit mondial et se classe à la 4e place dans les charts britanniques et à la 12e place aux États-Unis.

Par la suite, « I only want to be with you » sera reprise par une ribambelle d'artistes du monde entier ainsi qu'en diverses langues. La version française a été assurée par les Surfs ainsi que Richard Anthony sous le titre « A présent tu peux t'en aller ».


Sur la vague du succès

Après ce hit planétaire, la chanteuse sort son premier album intitulé « A girl called Dusty » qui comprend une douzaine de titres de reprises de ses Chanson s favorites tels « Mama said » de Luther Dixon et Willie Denson ou encore « Don't you know » de Ray Charles .

Extrait de l'album « A girl called Dusty », la Chanson « Wishin' and hoping » dont l'interprète originale était Dionne Warwick , se classe à la 6e place du classement des Chanson s pop aux États-Unis.

Il faut d'ailleurs remarquer que la Chanson a été écrite et composée par Burt Bacharach, qui sera l'auteur de la majorité des Chanson s à succès de la chanteuse. Toujours en 1964, Dusty Springfield entame une tournée mondiale qui l'emmène jusqu'en Afrique du Sud.

En 1965, elle sort la Chanson « You don't have to say you love me », la version anglaise de la Chanson « Io che non vivo (senza te) » de Pino Donaggio et Vito Pallavicini. Le morceau obtient un fabuleux accueil de la part du public et se classe à la première place des charts en Angleterre.

Par ailleurs, cette Chanson est classée parmi les 100 plus grandes Chanson s de tous les temps par les auditeurs de la BBC 2 en 1999. Elle sort également on deuxième album « Ev'rything's coming up Dusty » avec 13 titres dont « Who can I turn to (when nobody needs me) », « I can't hear you », « Oh no not my baby » ou encore le traditionnel « La Bamba ».

Deux ans plus tard, Dusty Springfield enregistre la Chanson « The look of love » qui figure sur la bande originale du film de James Bond, « Casino Royale ». La Chanson a d'ailleurs été nommée pour les Academy Award dans la catégorie de la meilleure Chanson de l'année 1967.

Durant la même période Dusty Springfield anime l'émission de talk show musical, « Dusty TV Show » sur la BBC. Par la même occasion, l'artiste sort son troisième album « Where am I going ? » qui contient une version de « Ne me quitte pas » deJacques Brel et qui devient « If you go away ».

Malgré que l'album soit très abouti artistiquement parlant, il se vend beaucoup moins bien que les précédents.


Un cancer du sein

L'année suivante elle sort « Dusty... definitely » qui comprend une nouvelle reprise d'un autre grand chanteur Français à savoir Charles Aznavour pour la Chanson « Who (will take my place)? ». « Dusty in Memphis », sort en 1969 avec un chaleureux accueil de la part des critiques et se vend à 100 000 exemplaires aux États-Unis.

En 1970, elle est nommée aux Grammy Award dans la catégorie meilleure performance vocale féminine. Après autant de succès, suivent d'autres albums qui marchent moins bien et semblent annoncer la fin de la carrière de la chanteuse.

En 1987, elle fait la rencontre des Pet Shop Boys qui lui demandent de les accompagner sur un titre « What have I done to deserve this? ».

La Chanson caracole en tête des charts aux États-Unis ainsi qu'en Grande Bretagne. Le duo revient alors avec « Nothing has been proved » qui sera suivi d'un album en entier « Reputation » sorti en 1990.

Entre temps, Dusty Springfield décide de retourner vivre en Angleterre après avoir vécu plusieurs années aux États-unis. Au début des années 90, elle continue de collaborer avec divers artistes notamment avec la chanteuse Cilla Black sur le duo « Heart and soul ».

En 1995, elle sort son dernier album « A very fine love » qui contient dix titres. La même année, la chanteuse est traitée d'un cancer du sein tel que le cancer semblait être en rémission.

Malheureusement, le cancer a été re-diagnostiqué chez la chanteuse, poursuit ensuite un long combat avec la maladie qui aura finalement raison d'elle le 2 mars 1999.

Le jour de sa mort, Dusty Sprinfield a été décorée de l'Ordre de l'Empire Britannique dans les locaux de l'hôpital en présence de sa famille et de ses amis.

Une dizaine de jours après sa mort, la chanteuse est introduite au Rock and Roll Hall of Fame comme étant une des plus grandes chanteuses de tous les temps.