Eddy Mitchell : retour sur sa carrière

Eddy Mitchell est l’une des plus grandes stars françaises. De ses débuts avec les Chaussettes noires à sa carrière solo en passant par la case acteur, Monsieur Eddy est un immense conteur d’histoires et surtout, un rockeur. Focus sur sa carrière.

Eddy Mitchell 3 © Universal Music Division Polydor

Une enfance en musique

Eddy Mitchell est né Claude Moine, son nom à la ville. Si Elvis Presley est son premier contact avec le rock’n’roll, c’est Gene Vincent, dont il est fan, qui va donner au jeune Claude l’envie de faire ce métier. Alors que le futur Eddy Mitchell enchaîne les petits boulots, dont un dans une banque française, il lui arrive de chanter pour ses collègues. Le jeune artiste fonde alors un groupe, Les Cinq Rocks, qui se produit à Paris.

Les débuts avec les Chaussettes noires

Claude Moine se rebaptise Eddy Mitchell pour faire davantage américain et avec son groupe, il passe un casting chez Barclay. Un contrat est signé pour trois ans, alors que les membres sont encore tous mineurs. Les Cinq Rocks deviennent les Chaussettes noires, car Eddie Barclay a signé un partenariat avec les chaussettes Stemm. La formation démarre sa carrière et devient le premier groupe de rock en France, connaissant un grand succès au début des années 60.

Une carrière solo brillante

Eddy Mitchell et ses Chaussettes noires se séparent au bout de trois belles saisons, et le premier commence sa carrière solo en 1964. Il garde son âme de rockeur, tout en évoluant un peu plus vers la variété. Ses premiers albums se vendent très bien, mais c’est avec son quatrième disque et le tube « Toujours un coin qui me rappelle » (1964), un carton dans les bacs, que la carrière d’Eddy Mitchell décolle véritablement. Les années 70 confirmeront la place de l’artiste dans la chanson française avec des albums phares comme « Sur la route de Memphis » (1976) ou « La dernière séance » (1977).

Les années country-rock

Eddy Mitchell ou « Schmoll », surnom donné par son ami Johnny Hallyday avec qui il partage encore à ce jour une grande complicité , passe dans les années 80 à un style country-rock qui fera son succès. Le crooner casse la baraque avec des tubes comme « Couleur menthe à l’eau » (1980), « Le cimetière des éléphants » (1982), « Nashville ou Belleville » (1984) et tant d’autres. En parallèle, il fait des apparitions remarquées au cinéma et présente l’émission de télé « La dernière séance » pour partager son amour du 7e art.

Le retour des Vielles Canailles

Eddy Mitchell avait annoncé en 2010, à l’occasion du tour « La dernière séance », sa toute dernière tournée, à 68 ans. Néanmoins, depuis 2014, il a repris le concept des concerts des Vieilles Canailles avec Johnny Hallyday et Jacques Dutronc, à l’instar du Rat Pack qui réunissait Frank Sinatra, Dean Martin, Sammy Davis Jr et Peter Lawford aux États-Unis. Le nom du trio est un hommage à une chanson de Serge Gainsbourg, interprétée en duo avec Eddy Mitchell en 1986. Cette tournée a été un tel succès qu’une seconde s’est déroulée à l’été 2017, en France et en Europe.

Eddy Mitchell - Les dernières actus