Eddy Mitchell : ses succès au cinéma

Grand cinéphile et présentateur de La Dernière Séance, Eddy Mitchell a également eu une magnifique carrière de l’autre côté de l’écran… jusqu’à devenir césarisé en 1995 !

Eddy Mitchell : ses succès au cinéma © © Stephane Cardinale - Corbis / Getty Images

Coup de Torchon comme révélation

Initié au cinéma par son père, Eddy Mitchell se passionne pour le 7e art dès son plus jeune âge. En parallèle du rock’n’roll dont il est tombé amoureux très tôt, ses goûts se tournent naturellement vers les westerns des années 1950, auxquels il consacrera de nombreux numéros de La Dernière Séance à la télévision. Juste avant de démarrer la présentation de cette émission, dont il sera la figure de proue pendant seize ans (1982-1998), Eddy Mitchell se voit confier son premier grand rôle au cinéma. Alors qu’il n’avait joué quasiment jusqu’à présent que des rôles caricaturaux, son interprétation dans "Coup de torchon" de Bertrand Tavernier lui vaut une nomination aux Césars en 1982, dans la catégorie Meilleur Acteur dans un second rôle.

Une rencontre déterminante avec Étienne Chatiliez

Après s’être vu surtout confier des rôles importants dans des drames, Eddy Mitchell goûte à la comédie dans les années 1990 grâce à "La Totale !" de Claude Zidi, aux côtés de Thierry Lhermitte, Miou-Miou et Michel Boujenah. C’est l’un des maîtres français du genre, Étienne Chatiliez, qui lui offrira sans son doute son plus beau rôle en 1995 dans "Le Bonheur est dans le pré", pour lequel Eddy Mitchell remporte le César du Meilleur Acteur dans un second rôle. Étienne Chatiliez fera tourner Claude Moine trois fois, lui donnant un petit rôle dans l’énorme succès populaire de l’année 2001 "Tanguy" et le rôle-titre dans "L'Oncle Charles" sorti en 2012.

Eddy Mitchell - Les dernières actus