Eddy Mitchell, un pionnier du rock français

Avec son charisme, son style inimitable et sa voix particulière, Eddy Mitchell s’est imposé comme un pionnier du rock français. Pendant soixante ans, son fidèle public le suit à la scène comme à l’écran.

Eddy Mitchell, un pionnier du rock français © © Julien Hekimian / Getty Images

Eddy Mitchell : ses amitiés de jeunesse

Eddy Mitchell alias Claude Moine était un ami de longue date de Johnny Hallyday. Depuis leur adolescence, les deux chanteurs partageaient une passion commune pour le rock 'n’ roll américain. Tous deux issus d’un milieu modeste, ils s’arrangent pour se procurer des disques quand leurs moyens leur permettent. Ils connaissent tout du rock : son histoire et ses grands noms. Ils adoptent les codes vestimentaires des amateurs du genre (blouson noir, jean et santiags), en bons rockers, ils adoptent la banane. Puis, avec des amis, dont Long Chris et Jacques Dutronc, ils s’aventurent dans la composition.

Eddy Mitchell : ses débuts au Golf-Drouot

Le Golf-Drouot était une discothèque et un lieu mythique de la scène parisienne des années cinquante et soixante. Témoin de l'avènement de la vague yéyé, sa scène a accueilli les plus grands de l’époque, de Jacques Dutronc à Johnny Hallyday, en passant par David Bowie et Eddy Mitchell. Ce dernier fréquentait cet endroit en raison de sa proximité avec le Crédit Lyonnais, où il était coursier. Il s’y produit avec son groupe, Les Five Rocks. Eddie Barclay les prend sous son aile et c’est le début de la gloire pour ceux qu’il a renommés les Chaussettes noires (1er groupe de rock français). De tournées en festivals, ils enchaînent les succès jusqu’à leur dissolution. Parmi, leurs albums les plus connus figurent "Rock'N Twist" et "Chaussettes noires Party".

Eddy Mitchell - Les dernières actus