Edgar Winter

Edgar Winter Né(e) le 28 décembre 1946 (69 ans)

Sa biographie

La fratrie Winter

Edgar Winter voit le jour à Beaumont, Texas, le 28 décembre 1946. Avec son frère aîné Johnny Winter, il cultive très jeune une passion pour la musique et apprend très jeune à jouer des instruments qu'il peut trouver.

Aujourd'hui, il excelle à la fois aux claviers, à la batterie et au saxophone. Rêvant d'une carrière de musicien professionnel, il fait ses débuts en 1960 avec son frère.

Son premier groupe est alors la formation Johnny Macaroni and the Jammers, menée par son frère. Pendant près de dix ans, Edgar Winter suivra son frère dans tous ses projets de groupe. Johnny Winter étant un véritable accro de blues, Edgar Winter se perfectionnera également dans ce style musical, à force de l'accompagner.

Le premier disque sur lequel il figurera sera « Second Winter », le troisième album de Johnny Winter sorti en 1969.


Projets en solo

En parallèle à ses collaborations avec son frère, Edgar Winter s'occupe de sa carrière solo. L'année 1970 verra la sortie chez Epic Records de son premier opus solo intitulé « Entrance ». Sur l'album, il assure seul les séquences chants, piano, claviers et saxo de toutes les chansons, prouvant ainsi son génie musical.

Ensuite, il monte un ensemble de sept musiciens, baptisé Edgar Winter's White Thrash. La formation enregistre un album éponyme en 1971 et un album intitulé « Roadwork » l'année d'après, avant de cesser temporairement d'exister.

Jusqu'ici, les albums d'Edgar Winter ne sont pas des succès auprès du grand public, mais sont néanmoins considérés comme des grands classiques par les fins connaisseurs de jazz et de blues.

White Thrash laisse ensuite place au quatuor Edgar Winter Group, qui sort l'album « They only come out at night » dans la même année 1972. Écoulé à plus de deux millions d'exemplaires, ce disque sera la consécration de sa carrière.

Désormais, Edgar Winter fait partie des musiciens les plus talentueux et les plus prestigieux du circuit jazz et blues des États-Unis. Fort du succès de cet album, il sillonne avec son groupe les scènes majeures de blues des États-Unis ainsi que les innombrables festivals, sans compter les tournées propres de Edgar Winter Group.

En 1974, la formation sort un second album intitulé « Shock Treatment » qui jouit également d'un très bon accueil.


De 1975 à aujourd'hui

Edgar Winter sort en 1975 son deuxième véritable album solo, intitulé « Jasmine nightdreams ». N'obtenant pas l'énorme succès escompté, il se tourne très vite à la formule qui lui convient le mieux, à savoir le groupe.

Il refait appel au Edgar Winter Group, auquel vient s'ajouter un invité de marque en la personne de Rick Derringer, avec qui Edgar Winter collabore depuis 1972. L'album éponyme « Edgar Winter Group with Rick Derringer » sort vers la fin de l'année 1975 et se vend à grande échelle.

Très apprécié par la communauté jazz et blues, le groupe enchaîne par la suite tournées après tournées, aux côtés de Johnny Winter, donnant naissance en 1976 à l'album « Together ». Après la tournée, les musiciens du groupe, de Johnny Winter et de Rick Derringer partent chacun de leurs côtés, tandis qu'Edgar Winter reforme en 1977 le White Trash.

Ce dernier sort très vite un album intitulé « Recycled » et assure une longue tournée en compagnie du fameux Lynyrd Skynyrd. De 1979 à aujourd'hui, Edgar Winter fera moins parler de lui, mais sortira néanmoins sept albums studio et live en solo et en son nom seul.

En 2006, il revient sous les feux des projecteurs en rejoignant la tournée Ringo Starr & His All Starr Band, aux côtés des non moindres Hamish Stuart, Richard Marx, Billy Squier et Rod Argent.