Edwin Hawkins: l’histoire de son titre phare «Oh Happy Day»

Le chanteur mondialement connu pour son titre «Oh Happy Day», Edwin Hawkins est décédé lundi 15 janvier à l’âge de 74 ans. En hommage à l’un des fondateurs du gospel moderne, retour sur l’histoire de ce morceau emblématique.

Edwin Hawkins © Getty Images
Edwin Hawkins est décédé le 15 janvier dernier à l’âge de 74 ans. Le chanteur de gospel était notamment connu pour son tube «Oh happy Day» interprété avec sa troupe «The Edwin Hawkins Singer». Il décroche le Grammy Award de la «Meilleure Prestation Gospel et Soul» en 1970 et est repris dans de nombreux films comme «Sister Act 2» avec Whoopi Goldberg. Mais si «Oh Happy Day» reste un tube contemporain, ses fondements remontent cependant à plusieurs siècles en arrière.

«Oh Happy Day» date du 18ème siècle

Le tube «Oh Happy Day» est à l’origine écrit par le pasteur Philip Doddridge au milieu du 18ème siècle sur une mélodie de Johann Anastasius Freylinghausen, un théologiste. Au milieu du 19ème siècle, Edward F. Rimbault, un musicien anglais, lui apporte une nouvelle mélodie ainsi que des chœurs et l’utilisera pour les baptêmes et les confirmations. Il faudra attendre le 20ème siècle pour que Edwin Hawkins lui donne ses lettres de noblesses en ne reprenant que le refrain de Rimbault et en remplaçant tous les couplets.

Un tube mondialement connu

Sorti en 1967, le morceau s’exporte rapidement dans le monde entier dès 1969. Il atteint la quatrième place des charts américains, se hisse en première place en France en Allemagne et aux Pays-Bas, et à la seconde place du podium en Angleterre et en Ireland. Des artistes du monde entier ont également repris le morceau, comme l’italienne Laura Pausini ou encore Florent Pagny.

Edwin Hawkins Singers - Les dernières actus