Elvis Presley

Elvis Aaron Presley Né(e) le 8 janvier 1935 (81 ans)

Sa biographie

Elvis Aaron Presley a failli avoir un jumeau, Jesse Garon (qui a inspiré par la suite le nom de scène d'un chanteur français des années 80), mort à la naissance. Son éducation rigoureuse dans un état du Sud des Etats-Unis, au coeur de l'Amérique du gospel et de la country, lui donne envie de connaître un sort plus enviable.


Naissance d'un artiste révolutionnaire


Il n'a pas 20 ans quand un producteur inspiré découvre " ce blanc qui chante comme un noir " et lui permet d'enregistrer ses premiers titres dans un style nouveau, le rockabilly. Il s'agit du fameux Colonel Parker, qui suivra l'artiste jusqu'à son décès ; leur collaboration devenant ainsi la plus fructueuse du show business.
Ainsi, en 1956, sous la houlette du " Colonel ", le chanteur enregistre " Heartbreak Hotel ". C'est un premier hit qui cause un choc dans une Amérique bien-pensante. Ses déhanchements rock sont si suggestifs que les chaînes de télé ont ordre de ne le filmer qu'au dessus de la ceinture !


L'idole des jeunes

Elvis est le premier chanteur à sortir huit titres de suite qui se vendent à plus d'un milLion d'exemplAIRes chacun, dont " Blue Suede shoes ", " I want you ", " I need you " ou encore " Don't be cruel " ainsi que le très suggestif " Hound dog ", traduction " Chien de chasse ".

Un succès qui lui offre de se produire rapidement sur les plus grandes scènes, lors de concerts qui deviennent difficilement contrôlables. Celui qui est désormais une star est protégé par des nuées de policiers.


Un mythe toujours en rythme


Le phénomène, également très mystique, intéresse naturellement le cinéma. Il effectue ses débuts avec " The Reno Brother's ". Rebaptisé " Love me tender ", du nom de son ultime succès, le film, qui compte plusieurs chansons d'Elvis Presley , est un pale western avec pour toile de fond la guerre de sécession. Pour autant le long métrage est un succès et lui vaut un autre film " Loving you " dans lequel il interprète quasiment son propre rôle.


Elvis fait son cinéma


Dès 1960, après avoir été appelé deux ans sous les drapeaux, notamment en Allemagne, le chanteur s'est assagit. Il présente une image de rocker presque "respectable" qui va peu à peu affecter sa carrière de chanteur qu'il abandonne presque totalement pour se consacrer au cinéma, " Flaming star ", " Blue Hawai ", " Fun in Acapulco " ou encore " Viva Las Vegas ".
Avec ces successions de films qui sont loin de fAIRe l'unanimité, Elvis Presley semble perdre le fil de sa carrière et décide de déserter Hollywood.

Cet échec n'est pas sans incidence sur le personnage qui perd de sa crédibilité dans un environnement musical qui a évolué avec les Doors ou encore les Rolling Stones qui apportent un sang neuf.
Aussi, faut-il à Elvis Presley attendre les années 70 pour effectuer son grand retour et redevenir la " bête de scène " qui enchaîne les galas, notamment à Las Vegas, et déclenche l'hystérie des groupies. Acclamé, il arrive sur scène vêtu d'une cape recouverte de dIAMants et de rubis.


L'icône se mue


Pour autant psychologiquement miné, celui qui est devenu aussi bien le King de la pop que du rock n' roll et qui est devenu par la même une icône américaine plus grande que nature, est dévasté psychologiquement. Il se retranche dans sa maison de Graceland, aujourd'hui devenue un lieu de recueillement pour les fans.

Pour autant, après un concert devant 75.000 personnes à IndiAnapolis, le King démontre qu'il n'a rien perdu de sa superbe et en particulier de sa voix, malgré un physique qui n'a cessé de se dégrader notamment sous l'emprise d'alcool et des drogues,.
Mais rattrapé par ses excès, il meurt d'un arrêt cardiaque le 16 août 1977.
Nombreux sont les fans qui ne peuvent se résoudre à l'évidence, Elvis s'est éteint.
Pour nombre d'entre eux, le mythe vit encore, une preuve indéniable étant le premier concert virtuel de l'artiste, suivi des tournées dans tout le monde dans la période 1999-2007.


Le culte d'Elvis

Des décennies plus tard, le chanteur de légende reste le maître incontesté du rock and roll.
Les compilations, les concerts et les produits dérivés assurent la pérennité du personnage, qui de son vivant aura vendu plus de 700 milLions de disques, donné plus de 1.500 concerts et joué dans une trentaine de films.
Un mythe qui continue d'influencer les générations.

Caroline LEBENBOJM

Les dernières actus de Elvis Presley

Ses vidéos

Ses photos