Sa biographie

Feist grandit à Regina et à CalgAry. Elle commence à chanter dans un groupe punk nommé Placebo. Elle remporte un tremplin local, ce qui lui permet de chanter en première partie des Ramones. Mais l'éprouvante tournée qui suit pendant cinq ans abîme sa voix : elle est obligée de s'arrêter et c'est à Toronto qu'elle s'installe en 1998. Elle apprend la guitare et enregistre son premier album solo en 1999, "Monarch", grâce à une subvention du gouvernement cAnadien. Mais le succès n'est pas au rendez-vous. Influencée par sa colocatAIRe Peaches, elle est invitée à chanter sur l'album "The Teaches of Peaches" et l'accompagne en tournée au CAnada et en Europe.

Elle participe ensuite à l'enregistrement des albums de Broken Social Scene, "Feel Good Lost et You Forgot it in People". Elle s'installe à Paris et collabore avec le duo norvégien Kings of Convenience, en chantant sur leur album "Riot on an Empty Street". Elle apparaît également sur l'album "Gone Gone Gone" du groupe The New Deal.

En 2002 et 2003, elle enregistre à Paris son deuxième album solo : "Let it Die" est réalisé sous l'égide de Gonzales et Renaud Letang, producteur de Manu Chao et Astonvilla. Le single "Mushaboom" séduit le public et la critique, et l'album se vend à 400 000 exemplAIRes. Feist devient une des icônes de la nouvelle vague musicale, entre rock, jazz et folk. Début 2006 elle sort "Open Season", album de remixes et de collaborations. Après une tournée de deux ans, elle est de retour en 2007 avec l'opus "The Reminder" de tendance plus jazzy.