France Gall: meurtrie par les attentats de Paris

Comme de nombreux artistes, elle été bouleversée par les massacres qui ont ensanglantés la capitale. L'actrice est revenue sur le drame et a encouragé son public à aller de l'avant.

france-gall © Cover Media

Comme Johnny Hallyday avant elle, France Gall a décidé de s'exprimer sur les attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre dernier. Quand elle a appris la nouvelle, la chanteuse était dans sa loge, au Palais des Sports. «En zappant sur les chaînes info, j’ai vu s’afficher sur l’écran: 18 morts! Devant l’horreur, la peine et la terreur, j’ai pleuré», confie-t-elle dans Gala.

Son message d'espoir

Aujourd'hui, France Gall encourage le public à ne pas se laisser intimider, et sera d'ailleurs la première à montrer l'exemple. «Il ne faut pas avoir peur de revivre, il ne faut pas avoir peur de faire son métier, ajoute-t-elle. On ne veut pas changer notre manière de vivre. On veut continuer à partager ces moments de bonheur ensemble en concert ou ailleurs. On a voulu nous priver de ces bonheurs. Ils ont échoué.»

La vie continue

La chanteuse, qui a perdu tragiquement son mari, Michel Berger, décédé d'une crise cardiaque après une partie de tennis dans leur propriété de Ramatuelle, prouve aujourd'hui encore qu'elle a su rester une grande optimiste. Face à la peur, elle n'a donc qu'un seul message à faire passer: il faut aller de l'avant. «Moi-même, je la ressens. Mais l’idée, c’est de la surmonter, assure-t-elle. D’abord et surtout parce qu’on ne peut pas faire autrement. La vie doit continuer pour chacun. On est obligé de supporter cette épée de Damoclès jusqu’à ce qu’on en vienne à bout. Ça ne peut pas exister longtemps des haines meurtrières comme celles-là. C’est contre-nature.» Un beau message!

©Cover Media

France Gall - Les dernières actus