Francis Cabrel : ses chansons les plus engagées

Francis Cabrel a marqué la musique francophone de ses textes poétiques et touchants. Pour autant, le chanteur ne tait pas ses engagements politiques, qu’il n’hésite pas à mettre en chansons.

Francis Cabrel © Bourguet Jacques / Getty Images

"La Corrida" : pour en finir avec la violence dans les arènes

Premier titre de l’album "Samedi soir sur la Terre", "La Corrida" a été inspirée à Francis Cabrel après un séjour à Bayonne au début des années 90. Avec cette chanson, l’artiste signifie clairement son opposition à la pratique de la corrida en donnant sa voix au taureau torturé dans l’arène. Il enregistre ce morceau avec la participation des Gipsy Kings pour les parties chantées en espagnol.

"L’Arbre va tomber" : pour la défense de l’environnement

Toujours sur l’album "Samedi soir sur la Terre", qui fut d’ailleurs le plus vendu de la carrière de Francis Cabrel, "L’Arbre va tomber" marque l’engagement du chanteur en faveur de la défense de l’environnement. Dans son texte, Francis Cabrel dénonce le recul de la nature au profit de l’homme qui veut garer sa voiture ou construire un nouveau carrefour.

"Dur comme fer" : pour dénoncer les dérives de la politique

Extraite du dernier album de Francis Cabrel, sorti en 2015, "Dur comme fer" s’attaque cette fois à la classe politique. Corruption, profit, égoïsme, le chanteur condamne les dérives d’une classe politique qui ne tient plus ses promesses : « Il dit qu’il va changer nos vies, sous les dorures des palaces, on a juste peur qu’il oublie. »

Francis Cabrel - Les dernières actus