Françoise Hardy : les moments clés de sa carrière

Son style simple et singulier opère une séduction immédiate et continue d'inspirer la jeune génération de musiciens. Retour sur tout ce qu’il faut savoir sur le destin incroyable de Françoise Hardy, une chanteuse élégante.


L'explosion en 1962 avec « Tous les garçons et les filles »

Françoise Hardy rêve de travailler dans la musique depuis l'adolescence et s'inscrit, le bac en poche, au Petit conservatoire de la chanson de Mireille. Une émission télé hebdomadaire est consacrée à l'institution, et la chanteuse se produit pour la première fois sur les ondes hertziennes avec un morceau intitulé « La fille avec toi », en 1962. La prestation est un succès et Françoise Hardy enregistre dans la foulée un 45 tours qui s'écoule à 2 000 exemplaires. Il faudra néanmoins attendre le 30 octobre 1962, alors que les téléspectateurs sont à l'affût des résultats du référendum sur l'élection au suffrage universel du président de la République, pour que la France tombe amoureuse de la jeune femme. Afin de combler l'attente, l'unique chaîne de télévision diffuse, dans un intermède musical en noir et blanc, la chanson « Tous les garçons et les filles », qui deviendra l’un des 5 morceaux phares de l’artiste. Le coup de foudre est immédiat et son single, sorti en juin de la même année, s'arrache à 700 000 exemplaires. Sa carrière est lancée.

L'icône yéyé des années 60

Françoise Hardy fait la une des magazines, soulevée par la vague yéyé qui emporte la France au milieu des années 60. Elle enchaîne les disques, portée par son statut, particulier dans ce courant musical, d'auteure-compositrice. Tournées, Olympia, concours de l'Eurovision (où elle représente Monaco et se classe 5e), incursions au cinéma : rien ne semble pouvoir arrêter l'artiste. Mais Françoise Hardy fatigue et souffre de l'éloignement répété d'avec Jacques Dutronc, dont elle partage la vie depuis l'été 1967. L'année suivante, elle annonce qu'elle ne se produira plus sur scène. Même le succès, en 1969, de son single « Comment te dire adieu », issu du CD éponyme et écrit par Serge Gainsbourg, ne parvient à convaincre la chanteuse de reprendre le chemin des salles de concert.

Le tournant avec « Message personnel » en 1973

Françoise Hardy, après plusieurs disques confidentiels, prend un virage artistique en 1973 avec l'album « Message Personnel », celui de la renaissance, réalisé par Michel Berger qui lui signe deux chansons. La chanteuse devient alors une pure interprète, laissant l'écriture à d'autres plumes. Un essai transformé puisque le single du même nom se vend à plus de 50 000 copies en France.

Partir pour mieux revenir

Françoise Hardy décide, en 1988, de mettre un terme à sa carrière. La chanteuse tient néanmoins à garder un pied dans la musique et accepte diverses collaborations et apparitions au fil des années, tout en consacrant beaucoup de son temps à sa passion pour l'astrologie. À partir de 1996, elle décide de replonger et sort plusieurs albums, dont, entre autres : « Le Danger » (1996), « Clair-obscur » (2000) ou encore « Parenthèses » (2006), jusqu'à « L'amour fou », en 2012.

Françoise Hardy - Les dernières actus