Biographie Free

Free Né(e) le 30 novembre 1967 (49 ans)

Sa biographie

Un groupe très jeune

Le groupe Free voit le jour en 1968 avec Paul Rodgers, Andy Fraser, Paul Kossof ainsi que Simon Kirke tous âgés de moins de 20 ans. Sitôt formé, Free entre en studio pour enregistrer son premier album « Tons of sobs », un langage familier qui signifie « beaucoup d'argent ».

Album aux sonorités blues rock, « Tons of sobs » est un échec commercial mis sur le compte du jeune âge des membres du groupe. L'album comprend une dizaine de morceaux dont « Goin' down slow », une reprise du grand classique du blues St. Louis Jimmy Oden.

Un an après « Tons of sobs », Free sort un album éponyme qui propose un son beaucoup plus mature que le précédent. Les singles extraits de l'album à savoir « I'll be creepin » et « Broad daylight » sortent sans être de grands succès.

Par ailleurs, l'album se classe à la 22e place au UK Charts alors que le précédent n'était pas du tout dans ce classement.

Vient alors l'année 1970 qui donne un nouveau tournant dans la carrière de Free. Leur troisième opus « Fire and water » arrive dans les bacs avec 7 fabuleux titres.

« All right now » arrive sur les ondes et grimpe à la première place du UK rock music chart. Le titre traverse même l'Atlantique et atteint la 4e place du Billboard hot 100. La Chanson a été récompensée en 2000 par l'industrie musicale du Royaume-Uni pour avoir franchi les 2 millions de diffusions dans les radios britanniques.


Free aux cotés des plus grands

« All right now » a été reprise par une multitude d'artistes dont Rod Stewart ou The Runaways, pour ne nommer qu'eux.

Quant à l'album, il obtient enfin la reconnaissance du public et se classe à la 2e place du UK charts et à la 17e place au Billboard 200 albums. Après le succès de « All right now », Free est invité à jouer au Isle of Wight Festival en 1970.

Le groupe a ainsi eu l'occasion de partager la scène avec entre autres Joan Baez, The Moody Blues ou encore Jimi Hendrix . La même année, les membres de Free retournent en studio pour enregistrer un nouvel album « Highway ».

Mais ce dernier peine à suivre les traces de « Fire and water » et doit se contenter de la 41e place au Royaume-Uni. Suite à la sortie de « Highway », les premiers problèmes internes commencent à se faire ressentir.

D'une part, le guitariste Paul Kossoff qui a de fortes addictions à la drogue et d'autre part, les incompatibilités entre le bassiste Andy Fraser et le vocal Paul Rodgers. Le tout, ajouté à des ventes médiocres signe la fin du groupe au début de l'année 1971.

Quelques mois plus tard, le label Island Records sort le premier album live de la bande, intitulé « Free live ». L'album contient huit titres enregistrés lors des concerts de Free à Croydon et Sutherland et arrive à la 4e place du UK albums chart.


Free et autres projets

Suite à ce nouveau succès, les membres de Free décident de donner un nouveau souffle au groupe. En 1972, Free sort son 6e album studio « Free at last », notamment pour aider Paul Kossoff avec ses problèmes de drogue.

« Free at last » est suivi un an plus tard par « Heartbreaker », le septième et dernier album du collectif. Par ailleurs, le line up a sensiblement changé avec la présence du claviste John "Rabbit" Bundrick et du bassiste japonais Tetsu Yamauchi en remplacement de Andy Fraser.

« Heartbreaker » est considéré comme l'album le plus abouti de Free et se classe à la 9e place du UK albums chart avec des titres tels « Wishing well », « Muddy water » ou encore « Seven angels ».

A l'issue de la tournée promotionnelle de l'album, en 1973, les membres de Free décident de se quitter pour de bon. C'est ainsi qu'Andy Fraser monte le groupe Sharks tandis que Paul Kossoff devient membre de Back Street Crawler.

Simon Kirke et Paul Rodgers de leur coté fondent le groupe Bad Company qui devient un des groupes phares des années 70.

En 1975, alors âgé de 25 ans, Paul Kossoff décède des suites de consommations de drogues quelques années plus tôt.

Ses photos