Biographie Gene Chandler

Eugene Dixon Né(e) le 6 juillet 1937 (79 ans)

Sa biographie

Gene Chandler et les Dukays

Alors qu'il est adolescent, Gene Chandler fait ses premiers dans le monde de la musique en intégrant le groupe Gaytones.

Quelques années plus tard, après avoir étudié au Englewood High School l'artiste intègre le groupe The Dukays qui chante principalement du Doo-wop, nous sommes alors en 1957.

Peu de temps après, Gene Chandler est appelé pour servir l'armée tel qu'il mettra de côté la musique pendant trois années.

De retour aux États-Unis à l'âge de 23 ans, le leader des Dukays retrouve son groupe avant de se faire remarquer par Bernice Williams qui propose à Gene Chandler, et sa bande de devenir leur manager.

A l'époque, Gene Chandler utilisait comme nom de scène Gene Dixon, avant de changer quelques années plus tard.

C'est ainsi que The Dukays enregistre son premier single intitulé « The girl is a devil » auprès de Nat Records.

En 1961, le groupe revient avec un nouveau morceau « Nite owl » et par la même occasion enregistre « The Duke of Earl ».

Flairant le potentiel de « Duke of Earl », Nat Records cherche à produire la chanson mais malheureusement, la maison de disques n'obtient pas les droits de distribution de la chanson.

Au même moment, Calvin Carter du label Vee-Jay Records montre son intérêt pour la chanson et propose à Gene Chandler de suivre une carrière solo.


Le Duc est né

A peine le morceau « Duke of Earl » est sorti, en 1962, que le single s'écoule à un million d'exemplaires et se hisse à la première place du classement du Billboard Magazine.

Fort de ce succès, Gene Chandler adopte la tenue parfaite du duc avec le monocle, le chapeau haut de forme, la cape ainsi que la canne.

De plus, Gene Chandler alias « Duke of Earl » a fait une apparition remarquée dans le film « Don't knock the twist » d'Oscar Rudolph avec Chubby Checker, paru en 1962 où il chante un extrait de la chanson.

Par la suite, l'artiste revient avec un nouveau tube produit par Curtis Mayfield intitulé « Rainbow » qui ne tarde pas à suivre le même triomphe que le titre précédent.

Après ce succès, « Rainbow » a été réenregistré à trois reprises, en 1963, 1965 et 1980 et reçoit toujours le même accueil chaleureux de la part de ses fans.

Peu de temps après, Gene Chandler quitte le Vee-Jay Records pour la Chess Records et Brunswick Records.

En effet, le chanteur a signé pour les deux maisons de disques et pour éviter les conflits entre ces deux dernières, Gene Chandler décide d'alterner les sorties de disques entre les deux labels.

C'est ainsi que le « Duke of Earl » enchaîne les hits avec les chansons comme « Nothing can stop me », « A man's temptation », « You can't hurt me no more » ou encore « What Now » et bien d'autres.


Reconversion artistique

En 1968, Gene Chandler enregistre deux duos en compagnie de Barbara Acklin tel que le titre « From the teacher to the preacher » se place en bonne position du classement R'n'B.

A côté de sa carrière solo, Gene Chandler n'hésite pas à collaborer avec ses amis artistes pour leurs projets personnels.

C'est ainsi qu'il participe à l'album de l'auteur compositeur interprète et ami Curtis Mayfield dans l'album live de ce dernier « Curtis in Chicago » paru en 1973.

De plus, le chanteur décide d'exploiter ses autres talents et se met à la production. Le résultat ne tarde pas à rejoindre le succès de ses hits précédents.

En 1970 l'artiste sort effectivement « Groovy situation » qui se positionne à la 8e place du classement R'n'B et le single devient disque d'or peu de temps après.

La même année, Gene Chandler remporte la récompense du « Producteur de l'année » décerné par l'association nationale des annonceurs de télévision et radio aux États Unis ou NATRA.

Par la même occasion, Gene Chandler devient le vice-président exécutif de Chi-Sound Records ainsi que président de Bamboo Records.