Gérard Lenorman – 5 choses qu’on ignore sur lui

L’interprète de « Michèle » et de « La ballade des gens heureux », Gérard Lenorman, est l’un des grands noms de la chanson française, mais sait-on tout de lui ? Découvrez 5 événements qui ont marqué sa vie.

Gérard Lenorman © abaca
Il est né de père inconnu

L’un des plus grands drames de la vie de Gérard Lenorman 
) reste son enfance malheureuse. Né de père inconnu le 9 février 1945 à Bénouville, dans le Calvados en Normandie, il apprend 35 ans plus tard que son père est en réalité un soldat allemand nommé Erich. Violoniste et chef d’orchestre dans le civil, il faisait partie des troupes d’occupation. Il ne fera jamais sa connaissance. À sa naissance, sa mère n’a que 16 ans, et face à cet enfant non désiré, va faire preuve de violence envers lui.

Il écrit sa première chanson à 12 ans

C’est à l’âge de 12 ans qu’il écrit sa première chanson. Elle figurera d’ailleurs quelques années plus tard, en 1967, sur son tout premier disque : « Le vagabond ».

Il a écrit 2 titres à BB

En 1968, alors qu’il chante au Club Med, il rencontre Brigitte Bardot. Il lui écrit deux titres : « La Fille de paille » et « Je voudrais perdre la mémoire ». Cette rencontre va lui permettre de partir en tournée l’année suivante, en 1969, avec Sylvie Vartan, dont il assure la première partie après avoir enregistré son premier album.

Il participe à la comédie musicale « Hair »

À partir de 1970, Gérard Lenorman fait véritablement parti du paysage musical français. Il reprend même le premier rôle de la comédie musicale « Hair », remplaçant à cette occasion le chanteur Julien Clerc. Il y triomphe jusqu’en avril 1971.

Il représente la France à l’Eurovision

En 1988, la chaîne de télévision Antenne 2 le choisit pour représenter la France au 33e Concours Eurovision de la chanson, en Irlande. Il y interprète « Chanteur de charme », dont il est co-auteur avec Claude Lemesle, et dont il a composé la musique. Il décroche la dixième place, sur 21 candidats. Pour l’anecdote, c’est Céline Dion qui remportera cette année-là le fameux concours, avec « Ne partez pas sans moi », pour la Suisse.

Gérard Lenorman - Les dernières actus