Sa biographie

Né d'un père musicien, Gino Vannelli se tourne très jeune vers la batterie. Avec son frère, Joe, claviériste, il fonde un groupe de rhythm and blues.
Une expérience qui lui permet d'enregistrer de premiers titres dès 1970, sous le nom de Vann Elli. Mais il faut attendre quatre ans plus tard pour que le chanteur connaisse son premier américain et cAnadien, "People Gotta Move".
Suivent ses propres compositions en 1975, "Powerful People", et un an plus tard, "Love of My Life". Mais c'est la chanson de son frère, Ross, "I Just Wanna Stop", qui lui apporte sa plus grande réussite, en particulier aux Etats-Unis. Elle lui vaut d'ailleurs une nomination pour les Grammy Awards.
Sa notoriété grandissante lui permet d'effectuer des tournées à travers le CAnada évidemment mais également aux Etats-Unis. Un pays où il décide de s'établir à la fin des années 70.

Black Cars

Inspiré, l'artiste enregistre "Crazy Life", "Powerful People", "Storm at Sun Up", "The Gist of the Gemini", "A Pauper in Paradise", qui inclut une "Symphonie" du même titre en quatre parties, écrite par Gino Vannelli et enregistrée à Londres avec le Royal Philharmonic Orchestra.

Durant les années 80, il réduit quelque peu son activité, notamment les tours de chants mais continue pour autant de sortir quelques disques notamment "Living Inside Myself" et cet autre grand succès, "Black Cars", qui dépasse les 100.000 exemplAIRes au CAnada, ou encore "The Time of Day".

Dans les années 90, l'artiste revient avec trois albums : une compilation et deux autres disques "Yonder Tree" et "Slow Love".

Le passage aux années 2000 est marqué notamment par les disques "Canto" ou encore "Brother to brother" ainsi que par cette tournée qui le conduit sur la scène parisienne de l'Espace Cardin en décembre 2007.