Grateful Dead

Grateful Dead Né(e) le 30 novembre 1964 (51 ans)

Sa biographie

Drogue et Rock and Roll

L'aventure Grateful Dead commence en 1964 sous le nom de The Warlocks sous l'initiative de Jerry Garcia, Ron "Pigpen" McKernan ainsi que Bob Weir. Le trio est très vite rejoint par d'autres guitaristes avec Bill Kreutzmann ainsi que Dana Morgan Jr. à la basse.

Ce dernier quittera le groupe peu de temps après au profit de Phil Lesh qui à la base jouait de la trompette. The Warlocks jouit déjà d'une certaine popularité et enchaîne les représentations dans les salles en Californie.

En 1965, le groupe décide de Change r de nom étant donné que The Warlocks est également le nom d'un autre groupe. La formation devient Grateful Dead, nom choisi au h Asa rd lorsque Jerry Garcia parcourait un vieux dictionnaire.

Ainsi nommé, Grateful Dead adopte un son beaucoup plus électrique qu'à ses débuts. Basculant dans le rock psychédélique, Grateful Dead en prend aussi le comportement notamment en se produisant dans les soirées acid test organisées par un autre groupe de l'époque, Merry Pranksters ainsi que du romancier Ken Kesey.

L'acid test est un type de soirée très en vogue durant les années 60 en Californie et dont la particularité est la consommation de LSD.

Grateful Dead multiplie les concerts ce qui leur permet de se faire remarquer par la Metro-Goldwyn-Mayer qui leur propose un contrat. Malheureusement, le projet est vite abandonné étant donné que le label juge les premiers enregistrements désastreux.

Par la suite, Grateful Dead parvient à signer auprès du label Scorpio ce qui leur permet de sortir leur premier single « Stealin’ », en 1966. L'année suivante, le collectif sort enfin son premier album éponyme sous le label Warner Bros. Records.

« The grateful dead » comprend 9 titres dont quelques reprises classiques à savoir « Good morning, school girl », « Sitting on top of the world » ainsi que « Morning dew ». Ce premier opus est un grand succès tel qu'il devient disque d'or.

Durant l'été 1967, Grateful Dead participe au « Summer of love » à San Francisco ainsi qu'à de nombreuses scènes qui les emmènent jusqu'à New York.


Consécration mondiale

Fort de la reconnaissance du public, Grateful Dead revient avec un nouvel album en 1968, « Anthem of the sun » et reçoit la première participation d'un deuxième batteur Mickey Hart. Fidèle à l'image du groupe, « Anthem of the sun » est un savant concentré de titres psychédéliques mêlant un bon nombre de nouveaux sons.

Désormais placé au rang de stars, Grateful Dead participe régulièrement à plusieurs festivals comme Newport Pop Festival ainsi que le Festival de Woodstock en 1969. Peu de temps avant le Festival de Woodstock, le nouvel album du groupe intitulé « Aoxomoxoa » arrive dans les bacs.

« Aoxomoxoa » comprend 9 titres dont « China cat sunflower » ou encore « St. Stephen ». La même année, ils sortent « Live/Dead », leur premier album live mais la dernière participation du claviste Tom Constanten.

En 1970, Grateful Dead repart sur les routes pour une grande tournée qui l'emmène jusqu'au Canada ainsi qu'en Europe. Leur 4e album studio ne tarde pas non plus à sortir avec « Workingman's dead » qui, selon le magazine Rolling Stones se classe à la 262e place des 500 plus grands albums de tous les temps.

À peine quelques mois après la sortie de « Workingman's dead », le groupe sort « American beauty » qui arrive à la 258e place du même classement.

Un an plus tard, le batteur Mickey Hart s'en va et se lance aussitôt dans une carrière solo. Parallèlement, Jerry Garcia lance également son premier album solo, « Garcia » sans abandonner sa carrière auprès de Grateful Dead.

Bob Weir ne tarde pas à suivre les pas de Jerry Garcia en 1972 avec la sortie de son premier opus, « Ace ».

Au début des années 70, le line-up du groupe connaît un bon nombre de bouleversements avec l'arrivée de Keith Godchaux aux claviers, Donna Godchaux au chant ainsi que du départ de Ron "Pigpen" McKernan.

En effet, ce dernier n'est plus capable de suivre le groupe étant donné qu'il souffre de maladie hépatique. Le musicien donnera son dernier souffle le 8 mars 1973 suite à une hémorragie digestive et repose désormais à Palo Alto, Californie au Alta Mesa Memorial Park.


Mort d'une légende

L'année 1973 marque la fin de la collaboration entre Grateful Dead et Warner Bros. Records et les prochains albums du groupe sortiront désormais sous leur propre label, Grateful Dead Records.

En 1974, « Wake of the flood » voit le jour avec 7 nouveaux titres et dont le morceau « Weather report suite » comprend deux parties. Après la sortie de « Grateful Dead from the mars hotel », le groupe décide de faire une pause ce qui est interprété par de nombreux fans comme étant la fin du groupe.

Les membres de Grateful Dead prouvent le contraire avec la sortie de « Blues for Allah » qui signe également le retour de Mickey Hart.

Sur ce point, la présence des deux batteurs, Mickey Hart et Bill Kreutzmann donne une identité particulière à Grateful Dead. Le duo est d'ailleurs surnommé par les fans, « Rhythm Devils » et peuvent durer jusqu'à 30 minutes lors d'un concert.

Un an après la sortie de « Terrapin station », en 1977, Grateful Dead part en Égypte et joue en concert aux pieds de la pyramide de Khéops, à Gizeh. Les années suivantes, ils sortent successivement, « What a long strange trip it's been », « Shakedown street » ainsi que « Go to heaven ».

A la fin des années 70, c'est le départ de Donna Godchaux ainsi que de Keith Godchaux qui sera remplacé par Brent Mydland.

Durant les années 80, le groupe continue de surfer sur la vague du succès et sort 5 nouveaux albums, à savoir « Reckoning », « Dead set », « In the dark », « Dylan & the Dead » et « Built to last ».

En 1994, Grateful Dead entre au Rock and Roll Hall of Fame auprès de Robert Hunter, le parolier du groupe.

Le 9 Aout 1995, Jerry Garcia décède des suites d'une crise cardiaque et l'annonce de sa mort rameute des milliers de fans au Golden State à San Francisco.

La mort de ce guitariste de génie annonce la fin de Grateful Dead après 30 ans de scène.