Biographie Grover Washington

Grover Washington Né(e) le 12 décembre 1943 (72 ans)

Sa biographie

Jazzman de naissance

Fils d'une chanteuse de chorale et d'un grand collectionneur de vieux disques de jazz, Grover Washington est bercé au ryth me de cette musique dès son enfance. Son père était également saxophoniste et la musique était toujours très présente dans sa vie.

D'ailleurs, il a grandi aux côtés de grands jazzmen et des leaders de groupe de renom tels que Fletcher Henderson, Benny Goodman et compagnie.

A l'âge de huit ans, son père lui donne son premier saxophone dans l'espoir de retrouver en lui un remplaçant qui pourra le dépasser. Le désir de devenir un grand saxophoniste naît alors en Grover Washington .

Le jeune musicien va jouer ses premières notes et fréquenter les clubs de sa ville où il pourra admirer les grands musiciens de blues de Buffalo. Au fil des années, il va quitter sa ville natale pour aller vers l'Ouest du pays et intégrer un groupe appelé The Four Clefs.

Après avoir joué au sein de cette formation musicale durant un certain temps, il se retrouve intégré à l'US Army. Il y fait la rencontre du batteur Billy Cobham qui va le présenter à de nombreux musiciens de New York.


Génie du saxophone, auteur de « Winelight »

Après son service militaire, Grover Washington exhibe son talent avec d'autres musiciens dans tout New York City. Il va même atterrir à Philadelphie en 1967. En 1970 et 1971, il apparaît sur les deux premiers albums de Leon Spencer avec Melvin Sparks et Idris Muhammad.

Mais le coup d'éclat pour le musicien viendra quand le saxophoniste Hank Crawford ne put assurer l'enregistrement d'un disque avec Creed Taylor de Kudu Records. Cet incident aboutit alors à la réalisation de son premier album solo « Inner city blues » de 1971.

Très productif, il sort à partir de là un album chaque année mais ce sera avec son cinquième album « Mister magic » qu'il rencontrera le véritable succès. Bourré de talents, une bonne partie de ses oeuvres augmentera sa popularité dans les années 1970.

Ce sera toutefois avec son brillant opus « Winelight » que le public découvrira son génie. L'album sera couronné d'un disque de platine en 1981, recevra un Grammy Awards en 1982 et deviendra le disque de l'année.


Source d'inspiration pour de nombreux artistes

Huit albums sortent jusqu'en 1989 après « Winelight », considéré comme une grande source d'inspiration pour de nombreux artistes à l'instar de Kenny G ou d'autres musiciens du smooth jazz tels que George Howard, Pamela Williams, Steve Cole, Walter Beasley et Najee.

Pour le grand Soprano et ses fans, le début des années 1990 est marqué par l'album « Next exit » de 1992 et « All my tomorrows » de 1994 suivi en 1996 par « Soulful strut ».

Le dernier album de Grover Washington intitulé « Breath of heaven: a holiday collection », une compilation spéciale noël, est réalisé avec Dawn Avery, Billy Childs et d'autres musiciens de renom. Dans les bacs en 1997, l'album reçoit une nomination Grammy l'année d'après.

Le magicien du saxophone continue à enregistrer jusqu'au 17 décembre 1999 où il s'évanouit dans les CBS Studios de New York City. Il meurt alors d'une crise cardiaque à 56 ans.

Plusieurs de ses morceaux seront repris par les jazzmen. Une oeuvre posthume sortira en 2000 sous le titre « Aria ».