« Jean Ferrat tout simplement » de Michel Valette

Trois mois après sa disparition, Jean Ferrat fait l’objet d’un nouvel ouvrage. Cette fois, c’est Michel Valette, qui « dénichait » ce nouveau talent en 1956 dans son cabaret de La Colombe, qui évoque l’homme et l’artiste.

Jean Ferrat Universal
1/12
Le 16 mars 2010, des milliers d’anonymes rendent hommage, dans son village d’Antraigues-sur-Volane (Ardèche), à Jean Ferrat, qui s’est éteint trois jours plus à 79 ans.
A son tour, Michel Valette commémore l’interprète de « La montagne » (1964), " Nuit et brouillard " (1963) ou encore de " Camarade " (1968) avec «Jean Ferrat tout simplement ». 

Chanteur, écrivain, metteur en scène ou encore comédien, Michel Valette fut surtout le créateur de « La colombe », situé à Paris sur l’île de la Cité et qu’il dirigea durant dix ans, de 1954 à 1964.
Parmi les plus de 200 chanteurs qui devaient débuter dans son cabaret, devenu légendaire depuis, Guy Béart, Georges Moustaki, Pierre Perret ou encore Anne Sylvestre.


La Colombe qui libère l'artiste


C’est en 1956 qu’il voit débarquer à La Colombe un interprète à la fois timide et réservé. Dès lors, les deux hommes, au delà de l’aspect artistique, vont nouer des liens amicaux.

Une relation qui permet à Michel Valette de proposer, à travers « Jean Ferrat tout simplement », un regard encore jamais posé sur Jean Tenenbaum.
Vous y découvrirez un Jean Ferrat public et privé à travers de nombreuses anecdotes mais également des textes qui demeurent méconnus du public.
L’occasion de revisiter l’oeuvre de celui, qui par sa poésie et son engagement, appartient désormais au panthéon de la chanson française

« Jean Ferrat tout simplement » - Michel Valette
Sortie : juin 2010
Editions : Guy Trédaniel Editeur
18 €
232 pages

Caroline LEBENBOJM

Guy Béart - Les dernières actus