Les clips les plus chocs d'Indochine

Indochine a l'art de faire passer des messages. Quel que soit le sujet de leur combat, les clips qu'ils produisent sont toujours d'excellente qualité. Zoom sur les clips les plus chocs d'Indochine !

Les clips les plus chocs d'Indochine © © Sebastian Reuter / Getty Images

Collège boy

Le moins que l'on puisse dire c'est que le clip "College Boy" se concluant par la crucifixion et l’exécution d’un adolescent homosexuel a déchaîné les passions. Très violent, le clip d'Indochine pose une question très juste : jusqu'où la violence peut-elle aller avant qu'elle ne soit plus tolérable ? Du lancer de boulettes de papier aux coups de poing, Indochine nous prouve qu'ils maîtrisent l'art de la provocation. Un des tubes les plus marquants du groupe.

Station 13

Le 13e album d'Indochine, dont le titre minimaliste "13" est évocateur, contient un single dont le clip a choqué à sa sortie : Station 13. Le groupe s'attaque désormais aux violences raciales et ne prend pas de pincettes. Les violences policières sont montrées du doigt, en s'appuyant surtout sur l'exemple des États-Unis. Encore une fois visuellement magnifique, le clip contient de nombreuses images-chocs comme ce jeune ange afro-américain à qui l'on coupe sauvagement les ailes.

La vie est belle

"La vie est belle" est un magnifique clip qui parle de... la vie. Avec tout ce qu'elle a de magnifique et d'horrible. Nous suivons un homme de la naissance à la mort et nous voyons à travers ses yeux son enfance, les violences conjugales que subit sa mère, les bougies d'anniversaires, les amitiés sur la plage, l'amour, le mariage, le cancer... Bref, un clip magnifique aux images crues et parfois violentes.

A voir aussi

Indochine en 5 tubes

Indochine - Les dernières actus