Biographie Jacques Dutronc

Jacques Dutronc Né(e) le 28 avril 1943 (73 ans)

Sa biographie

C'est dans le 9ème arrondissement qu'il grandit, là même où l'on trouve «  Les petits jardins » qu'il chantera plus tard. 

Plus attiré par la musique, une Passion héritée de son père, que par les études, il crée le groupe El Toro et les Cyclones

Deux 45 tours remarqués sortent en 1962. Le groupe se dissout rapidement et c'est dans l'ombre des vedettes de l'époque que Jacques Dutronc , un temps guitariste d'Eddy Mitchell , prépare son arrivée sur le devant de la scène.


C'est le temps de l'amour avec Françoise Hardy

Alors qu'il est directeur artistique de la maison de disque Vogue, on lui demande d'écrire une chanson pour un talent qui monte : Françoise Hardy.
«  C'est le temps de l'amour » fait un tabac, et un couple se forme... 

En 1965, la rencontre avec le journaliste, Jacques Lanzmann, qui lui écrira pendant dix ans ses textes, précipite les choses.

L'année suivante, Jacques Dutronc affronte le public comme chanteur. « Et moi, et moi, et moi », son premier titre, est un coup de maître. 

Ce beau gosse au sourire moqueur conquiert immédiatement un large public qui se piquera avec délice à ses "Cactus", titre de son premier album. « Les Play boys », « J'aime les filles » et surtout « Il est cinq heures, Paris s'éveille » enchantent le public d'hier et d'aujourd'hui.

Trublion

Alors que le pays traverse la crise de 1968, Jacques Dutronc , fidèle à son image de paresseux iconoclaste, chante « L'opportuniste » et choque le bourgeois tout en amusant les jeunes. 
« L'hôtesse de l'AIR », « L'aventurier » passent en boucle dans toutes les surprises party dans le vent. Nous sommes à la fin des années 60, le chanteur décide de prendre son temps. 



Jacques Dutronc fait son cinéma

La Corse devient l'île on où il passera le plus Clair de son temps.
En 1972, « Le petit jardin » avec sa mélodie pleine d'une tendresse déchirante, devient un hymne pour les premiers écologistes.  

Dès l'année suivante, l'artiste délaisse la chanson pour le 7ème art. La télévision ? Il se contente de chanter le générique d'Arsène Lupin : « Gentleman cambrioleur » (un succès, bien entendu). 

Le cinéma lui permet d'affirmer une facette de sa personnalité jusqu'alors inédite. Lui qui amusait la galerie bouleverse dans « L'important c'est d'aimer ».  Cette même année 1975 l'album « L'île enchanteresse » marque la fin de sa collaboration avec Jacques Lanzmann.



Un retour en fanfare


Il faut attendre les années 80 pour retrouver trace du chanteur avec l'album brûlot « Guerre et pets », co-écrit avec son grand ami Serge Gainsbourg
« L'hymne à l'amour (moi l'noeud) » a toujours la faculté d'irriter les bien-pensants, le chanteur enfonce le clou en 1982 avec « C'est pas du bronze ».

Quant au titre « Merde in France », en 1984, il déchaîne une violente polémique. « CQFDuctronc », en 1987, semble plus mollasson. Pourtant le chanteur y fait montre d'une grande sensibilité et parle de son port d'attache : « Corsica » avec beaucoup de ferveur.  

C'est en 1993 que Jacques Dutronc remonte sur scène au Casino de Paris.
Très touché par l'accueil chaleureux d'un public enthousiaste, le chanteur voit le live tiré de ses concerts se vendre à plus de 600.000 exemplaires.

Jacques Dutronc est également récompensé par la Victoire de la Musique pour ce spectacle.


Retour aux sources

Son nouvel album, « Brèves rencontres », sort en 1995. Diverses sonorités (rock, ballade,...) se côtoient avec bonheur. « Tous mes goûts sont dans la nature », avec Etienne Daho , passe régulièrement sur les ondes.  

En 2003, c'est la sortie de son disque « Madame l'existence ».
Le duo, qu'il forme avec Françoise Hardy, reprend le titre créé par Mireille : « Puisque vous partez en voyage ». le morceau rencontre un large succès.  

En janvier 2010, après quinze ans d'absence, Jacques Dutronc remonte sur scène.
Des représentations qui débutent à Evry (Essonne) le 8 janvier 2010 pour s'achever à Nice le 27 janvier.
Jacques Dutronc est notamment à Paris (Zénith) les 12, 13, 14, 15 et 16 janvier. De ce retour sur scène, l'artiste en tire un album live, « Et vous, et vous, et vous ».
Il tourne également dans un long-métrage, « Joseph et la fille », de Xavier de Choudens.

Les dernières actus de Jacques Dutronc

Ses vidéos