Biographie Jacques Higelin

Jacques Joseph Victor Higelin Né(e) le 18 octobre 1940 (77 ans)

Sa biographie

Elevé dans une famille modeste mais amoureuse de la musique, Jacques Higelin commence très tôt à s'intéresser à la chanson française, puis au jazz, tout en participant à des radios-crochets.

Elevé dans une famille modeste mais amoureuse de la musique, Jacques Higelin commence très tôt à s'intéresser à la chanson française, puis au jazz, tout en participant à des radios-crochets. Il quitte l'école très tôt et devient un enfant de la balle : il joue au cinéma, sur scène, apprend la musique, est remarqué en tant que comédien. Au début des années 60, Higelin touche à tout : café-théâtre, pièces classiques ou expérimentales, récitals, etc. C'est à cette époque qu'il rencontre Brigitte Fontaine.

Le producteur Jacques Canetti les remarque et les fait enregistrer deux disques. Higelin continue à se donner dans toutes les directions, de révolte avec les étudiants pendant les événements de Mai 68, donne des concerts incroyables où le rapport avec le public est complètement fusionnel.
Il sort son premier album en 1971 ("Jacques 'Crabouif' Higelin") ce qui ne l'empêche pas d'aller vivre dans des communautés installées dans les montagnes. En 74, son album "BBH 75" est un tournant : Higelin lorgne du côté du glam-rock mais ne perd pas pour autant son franc-parler. Les albums s'enchaîennt alors : "Irradié" et "Alertez les bébés" (76) qui recevra le Prix de l'Académie Charles Cros.

Un artiste habité

En 77, son album "No man's land" révèle le titre "Pars" qui reste un des tubes majeurs d'Higelin. Puis, en 79, deux albums sortent en même temps : "Champagne pour tout le monde" et "Caviar pour les autres". Le grand public le découvre à travers des titres tels que "Champagne" ou "Tête en l'AIR".

En 1982, Higelin sort... "Higelin 82" avant de tenir quatre mois au Casino de Paris l'année suivante. Toujours touche-à-tout, Higelin multiplie les expériences, mêle le cirque à ses concerts, lorgne du côté du classique et du jazz.

En 85, il sort l'album " Aï " et s'offre le luxe d'être mis en scène par Chéreau à Bercy. Le spectacle est néanmoins un échec et Higelin se met au vert pour prendre un peu de recul. En 1988, il sort l'album "Tombé du ciel". Le single du même nom est un très grand succès public. Comme à son habitude, Higelin en profite pour retrouver triomphalement la scène, cette fois dans des lieux plus intimes que Bercy.
Les années 90 sont tout aussi foisonnantes. Higelin enregistre plusieurs albums : "Illicite" (91), "Aux héros de la voltige" (93), "Paradis païen" (97).

En 2004, il s'offre une tournée dédiée de Charles Trenet. A force d'instrumentalisation mais également de simplicité, il réinvente le repertoire de son père spirituel sans jamais le trahir.
Premier album studio de l'artiste depuis huit ans "Amor doloroso" résonne, une fois encore, comme une oeuvre libertAIRe. Pour ce vingt troisième album, sa voix gouailleuse est accompagnée par la guitare de Freddy Koëlla. L'essentiel des onze titres, dont "Se revoir et s'émouvoir" ou encore "Ice dream" sera repris lors de son passage sur la scène parisienne du Bataclan fin 2006.

Le cinéaste Romain Goupil lui consacre le documentaire "Higelin en chemin", diffusé sur France 3 le 7 mars 2008.

50 ans de carrière 

Le 14 décembre 2009, Higelin reçoit le Grand Prix de la Chanson française décerné par la Sacem.
"Coup de Foudre", sort le 22 février 2010. Higelin part en tournée avec six dates à la Cigale à partir du 9 mars. Le 13 juillet, il est aux Francofolies à La Rochelle. Le disque et la tournée sont un succès.
Le 18 octobre, c’est sur la scène du Zénith qu’il fête ses 70 ans avec deux de ses enfants devenus chanteurs, Arthur H. et Izia. 
En 2011, il retrouve sa vieille copine et partenaire musicale, Brigitte Fontaine, en chantant avec elle "Duo" sur son album.

Nouvel album

Il enchaîne rapidement sur un autre album, "Beau repaire", qui sort le 1er avril 2013. On peut y entendre un duo avec Sandrine Bonnaire. L’accueil est cette fois encore enthousiaste. Les 10 et 11 juin, Higelin remplit deux Casino de Paris, et, toujours très généreux avec son public, donne des prestations de 3 heures le premier soir, et 3 h 45 le second! Sa fille Izia et Sandrine Bonnaire sont montées sur scène avec lui pour le deux concerts. Le disque est certifié d’or.
Sandrine Bonnaire, vraie fan, a réalisé un reportage "Ce que le temps a donné à l’homme", diffusé l’année suivante sur Arte. Higelin, que l’on n’avait pas revu au cinéma depuis 2003, apparaît dans "Jappeloup", de Christian Duguay en 2013, rôle dans lequel il remplace Jean Rochefort.

Il ne renonce pas à la scène

Pour fêter ses 50 ans de carrière en 2015, il choisit de donner un spectacle à la Philharmonie de Paris, accompagné sur scène par ses enfants Izïa et Arthur H.
En 2016, il publie ce qui sera son dernier album: "Higelin75", avec 8 titres. Il témoigne, avec sa verve poétique habituelle, de son regard sur le monde d’aujourd’hui dans la chanson "Le Monde est fou". L’album est aussi bien accueilli par la critique que par le public.

La fin du poème 

En mauvaise santé depuis plusieurs mois, Jacques Higelin est mort le vendredi 6 avril 2018. 
Nourri et inspiré de tendances musicales diverses (jazz, rock, folk américain, chanson française), Higelin, qui avait commencé comme comédien, communiquait à son public sa joie d’être sur scène et n’était pas avare en improvisations.
Il laisse l’image d’un grand poète de la chanson (une vingtaine d’albums), d’un homme engagé aux côtés des plus faibles et certain que la recette du bonheur se trouve dans la valeur du partage. 

Les dernières actus de Jacques Higelin

Ses vidéos