Jane Birkin : ses deux filles devenues artistes

Jane Birkin a eu trois filles, Kate, Charlotte et Lou. Toutes sont devenues artistes, la première photographe, et les secondes chanteuses et actrices. Retour sur les destins tout tracés de Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon.

Jane Birkin © EMI
Charlotte Gainsbourg

C’est poussée par sa mère que Charlotte Gainsbourg débute sa carrière à 13 ans, dans le film « Paroles et musique » d’Elie Chouraqui. En enchaîne avec « L’Effrontée » de Claude Miller, qui lui vaudra le César du meilleur espoir féminin en 1986. Elle retrouvera d’ailleurs le réalisateur en 1989 pour « La petite voleuse ». Mais c’est avec « Merci la vie » de Bertrand Blier qu’elle décide réellement de faire carrière dans le cinéma.

Côté musique, Charlotte débute ses vocalises en accompagnant son père, Serge Gainsbourg, sur l’album « Love on the beat » en 1984, sur lequel figure le sulfureux « Lemon incest ». Depuis, l’artiste a sorti pas moins de 4 albums, dont le dernier « Stage whisper » en 2011. Pour les réaliser, elle s’est entourée des meilleurs, de Air pour « 5:55 » jusqu’à Beck Hansen pour « IRM » en 2009.

Lou Doillon

C’est en 1987, âgée de 5 ans, que Lou Doillon fait sa première apparition au cinéma dans un film d’Agnès Varda. Pendant plusieurs années, elle va mener en parallèle une carrière d’actrice et de mannequin, devenant égérie de grandes marques comme Givenchy, ou plus grand public comme Morgan. Elle apparaît dans de gros succès du cinéma français comme « Embrassez qui vous voudrez » de Michel Blanc, jusqu’à des séries américaines comme « Gossip Girl ».

Ce n’est qu’en 2012 qu’elle se lance dans la musique avec la sortie de son premier album « Places », salué par la critique. Son univers folk flirte entre Léonard Cohen et Nick Drake. En 2013, elle gagne aux Victoires de la musique, le prix de l’artiste féminine de l’année. Son second opus, « Lay Low » sort en 2015.

Jane Birkin - Les dernières actus