Sa biographie

D’Yves Roze à Jean-François Michael

Yves Roze, de son vrai nom, rentre dans le monde de la musique en 1963, et ce par la grande porte. En effet, le jeune homme gagne pendant quatre semaines de suite le concours du « Jeu de la chance ».

Fort de son succès, il rentre chez Barclay, mais en temps que directeur artistique. Il s’occupe notamment d’artistes prestigieux tels que Pierre Vassiliu ou Michel Delpech .

Parallèlement, le futur Jean Fran ç ois Michael compose et marque de son empreinte de nombreux succès dont « Non je ne veux pas faire la guerre » des Poppy’s.

« Adieu jolie Candy » : un succès planétaire

En 1968, il prend le pseudony me de Jean-Franç ois Michael et signe son premier succès, « Adieu jolie Candy ». Ecrite par Michel Berger , la Chanson connaît un succès planétaire, et devient l’année d’après numéro un en Italie.

Au final, plus de cinq millions de disques vendus avec en prime une notoriété internationale !
Collectionnant disques d’or et de platine, Jean Fran ç ois Michael revient avec l’album « J’ai tout laissé tomber » en 1970, suivi de deux autres opus, aux succès similaires.

Un producteur de talent

Malgré de nombreux succès, Jean-Franç ois Michael abandonne la Chanson pour se consacrer au métier de producteur.

Une décision qui s’avère être judicieuse puisque l’artiste enchaîne les réussites : De l’album deRenaud « Laisse Béton », à William Sheller et son « Rock and roll dollars », en passant par l’opus « Ouragan » de Sté phanie de Monaco, tous sont produits par Jean Fran ç ois Michael .

Toujours producteur, il part pour l’URSS avant de revenir dans les années 2000 avec le « J.F.M. BAND », spectacle qui retrace les tubes des années 1968 à 2000.

Parallèlement, le chanteur réalise un album pour la danseuse contemporaine Jin-Xing, qui se produit au même moment à Paris, dans le cadre des années France-Chine.

L’artiste revient sur le de vant de la scène, cette fois-ci en tant que chanteur en enregistrant, fin 2003 un morceau avecAlain Chamfort , « Lily ».
Après la sortie d’un best of en 2002, Jean-Franç ois Michael foule les planches de l’Olympia en 2004 pour le spectacle  « La Rose d’or ».

S’ensuit une tournée en France et en Belgique, et la sortie d’un DVD live en avril 2006, intitulé « Jean Fran ç ois Michael : concert privé ».