Jean-Jacques Goldman : 5 choses qu’on ignore sur lui

De ses six enfants à ses débuts dans un groupe de rock progressif, focus sur cinq éléments peu connus de la vie et carrière du chanteur Jean-Jacques Goldman.

Jean-Jacques Goldman © getty images
Jean-Jacques Goldman a six enfants

Le chanteur préféré des Français a eu six enfants, issus de deux unions. Le 7 juillet 1975, Jean-Jacques Goldman épouse Catherine Morlet, avec qui il aura Caroline (1975), Michael (1979) et Nina (1985). Ils divorcent en 1997. En 2001, il se remarie avec Nathalie Thu Huong-Lagier, avec il aura trois filles : Maya (2004), Kimi (2005) et Rose (2007).

Son fils, Michael, est le fondateur de My Major Company

Jean-Jacques Goldman n’a qu’un seul fils. Pour le moment, c’est le seul de la tribu à avoir suivi les traces de son père. Michael Goldman est en effet le cofondateur du label My Major Company. Cette plate-forme de financement participatif a notamment lancé le chanteur Grégoire.

Sa chanson « Là-bas » a été reprise au bac

Jean-Jacques Goldman a vu son tube « Là-bas », sorti en 1987 sur l’opus « Entre gris clair et gris foncé », qu’il interprète en duo avec la chanteuse Sirima, repris au bac professionnel en 2013. Les candidats ont en effet dû se pencher sur le texte qui traite d’immigration. La question posée était la suivante : « Expliquez pourquoi dans la dernière strophe, les deux voix qui ont dialogué tout au long de la chanson cessent de se répondre. »

Jean-Jacques Goldman a composé le générique d’une émission connue

Peu de gens le savent mais c’est à Jean-Jacques Goldman que l’on doit le célèbre générique de l’émission télévisée dédiée à la musique, « Taratata », lancée en 1993. Batterie et solo de guitare ont permis à ce morceau d’être reconnu à la première écoute. Ce n’est pas la seule fois où Jean-Jacques Goldman s’est illustré dans la composition, puisqu’il a écrit pour de nombreux autres artistes quelques-uns des plus beaux tubes de la chanson française.

Il a fait partie d’un groupe de rock progressif

Jean-Jacques Goldman, avant de se lancer dans une carrière solo, a fait partie d’un groupe de rock progressif nommé Taï Phong, de 1974 à 1979. L’interprète de « Encore un matin », sortira trois albums avec la formation : « Taï Phong » en 1975, « Windows » en 1976 et « Last Flight » en 1979.

Jean-Jacques Goldman - Les dernières actus