Jean-Jacques Goldman : il a failli ne jamais être célèbre!

La personnalité préférée des français a bien failli ne jamais devenir célèbre. Comme le raconte son biographe, ses débuts ont été très difficiles…

jean-jacques-goldman © Cover Media

Jean-Jacques Goldman n’est pas devenu la personnalité des français par hasard. Cela, comme le reste de sa carrière, a été le fruit d’un très long travail, au cours duquel il a fallu affronter de nombreux obstacles. Parmi ses diverses épreuves, le chanteur a essuyé à ses débuts de très nombreux refus ! C’est ce que dévoile Eric Le Bourhis, qui a enquêté sur Jean-Jacques Goldman et auteur de « Le Mystère Goldman ». Dans ce livre, il retrace le parcours du chanteur, qui commence par une enfance plutôt difficile face à un frère militant d’extrême gauche qui tombe dans la violence. « Jean-Jacques Goldman s’est construit à travers deux figures, son père, qui était un immigré juif polonais, un héros de la résistance, un homme juste, intègre,[…]et ce demi-frère plus fantasque, trouble et sulfureux. Jean-Jacques Goldman était au milieu de ça et il s’est construit une personnalité plus tranquille plus raisonnable, loin des idéologies », assure l’écrivain au Figaro TV.

Le mur

Surtout, ce que dévoile également Eric Le Bouhris dans sa biographie, c’est que Jean-Jacques Goldman aurait très bien pu ne pas être la super star française que l’on connait aujourd’hui. Il a interrogé pour cela Jean Mareska, directeur artistique du chanteur au début, qui assure : « Personne n’en voulait. Plus tard, ils furent quelques uns à l’avoir occulté ». Marc Lumbroso, qui a collaboré de nombreuses fois avec Jean-Jacques Goldman, va lui plus loin. « Quelqu'un est même allé jusqu'à jeter la cassette par terre en me disant que c'était de la merde », a-t-il raconté à Eric Le Bouhris.

Au bout de ses rêves

Malgré ces murs, Jean-Jacques Goldman ne baisse pas les bras, et continue son ascension, fidèle à son sens de l’organisation et à son flair. « Effectivement à l’époque, il a déjà cette pré-science qu’un jour ça va marcher pour lui. S’il se fait jeter par toutes les maisons de disques, il se dit "je ne suis pas dans le bon temps, ça marchera, je m’inquiète pas" », détaille Eric Le Bouhris avant d’assurer : « Jean-Jacques Goldman n’a jamais rêvé d’être connu ». Avec 33 millions de disques vendus, le chanteur a eu raison d’aller au bout de ses envies. « Le Mystère Goldman » est en librairie depuis hier.

©Cover Media

Jean-Jacques Goldman - Les dernières actus