Biographie Jean Louis Aubert

Jean Louis Aubert Né(e) le 12 avril 1955 (61 ans)

Sa biographie

Né le 12 avril 1955 à Nantua dans l’Ain, Jean-Louis Aubert grandit à Senlis, puis à Paris. Enfant difficile, il choisit dès l’adolescence d’utiliser la musique comme moyen d'expression de sa révolte.

Il part à 17 ans chanter sur les routes américaines, puis dans les fêtes parisiennes où il rencontre le batteur Richard Kolinka. C'est ce dernier qui, en 1976, appelle Jean-Louis Aubert pour lui proposer de jouer avec lui pour un concert. Aubert rejoint Kolinka, suivi de  Louis Bertignac  et Corinne Marienneau.


Naissance de Téléphone

Le mythique groupe Téléphone est créé et devient la voix d’une génération au début des années 80. De leur fructueuse collaboration, on peut retenir les tubes « La Bombe Humaine » (79), « Argent Trop  Cher  » (80), « Ca (c'est vraiment toi) » (82), «  Cendrillon  » (82), « Un autre monde » (84), « New York avec toi » (84) et « Le jour s'est levé » (85) qui est leur dernier 45 tours commun.




Fin de Téléphone

En 1986, après dix années d’aventure et de succès, le groupe se sépare. Avec la complicité de Kolinka, Jean-Louis Aubert sort un 45 tours intitulé « Juste une illusion » (86) suivi de l'album « Plâtre et ciment » qui est encore marqué de l’empreinte Téléphone .

Un nouvel album sort en 1989. Il s'agit de « Bleu, Blanc, Vert », un opus plus personnel sur lequel figurent des titres tels que « Si d'aventure » ou encore « Voilà c'est fini ».


Des débuts en solo

Les ventes n'atteignent pas celles de Téléphone mais Jean-Louis Aubert commence à s’imposer en solo. En 1992, il sort un nouvel album sobrement intitulé  « H » où il part dans l'introspection de l'âme.

Il explore également de nouvelles ambiances musicales et s'entoure de  Princess Erika  et de Paul Personne.



En 1996, Aubert élargit son horizon et écrit deux titres pour  Barbara  . L'année suivante, c'est son horizon géographique qui s'élargit avec l'album « Stockholm », enregistré en partie dans la capitale suédoise. On retrouve encore Kolinka, mais aussi Barbara qui participe à ce voyage vers un nouveau style musical.

L'année suivante, il part défendre son nouvel album sur scène, rendant à cette occasion hommage à Barbara, récemment décédée, ainsi qu'aux Rolling Stones, dont il assure la première partie du concert parisien de 1998.

Il revient 3 ans plus tard avec l’album « Comme un accord » et enchaîne avec une tournée à l'automne 2002 ainsi qu'avec un DVD, « Comme on a fait » et un CD, « Comme on a dit ».


Retour au sommet

En 2005, il sort « Idéal standard ». L'album remporte un beau succès et devient le disque le mieux vendu de la carrière solo de Jean-Louis Aubert. En 2007, le musicien décide de se lancer dans une série de concerts acoustiques qui retrace sa carrière depuis les débuts de Téléphone.

« Un tour sur moi-même » devait durer 4 mois, mais son succès inattendu emmènera l’artiste à sillonner les routes de France pendant plus d’un an.


Artiste accompli

L’album « Roc’éclair » sort en novembre 2010, porté par le single « Demain sera parfait ». Avec plus de 400 000 exemplaires écoulés, cet opus est un immense succès.

Jean-Louis Aubert entame le Roc'éclair Tour en avril 2011. Accompagné de 9 musiciens, il donne plus de 80 concerts partout en France.


Tournée triomphale

En mars 2012, Jean-Louis Aubert reçoit sa première Victoire de la musique en solo dans la catégorie Spectacle/Tournée de l'année pour le Roc'Eclair Tour.

Pour continuer l’aventure, le chanteur sort le 19 novembre 2012 « LIVE=VIVANT », un CD/DVD live retraçant le succès du Roc’éclair Tour. Il comprend aussi un nouveau titre studio inédit, « Vingt ans ».

Les dernières actus de Jean Louis Aubert

Ses vidéos