Biographie Jean Louis Aubert

Jean Louis Aubert Né(e) le 12 avril 1955 (63 ans)

Sa biographie

Devenu l'une des plus icônes du rock français avec le groupe Téléphone, Jean-Louis Aubert a écrit des chansons qui font désormais partie des classiques français.

Il poursuit aujourd’hui une carrière solo couronnée de succès. Son album, « Roc'Eclair » s'est écoulé à plus de 400 000 exemplaires.

En novembre 2012 est sorti le DVD de sa tournée « Live = Vivant », enregistré lors de son passage au Palais Omnisports de Paris-Bercy.

Né le 12 avril 1955 à Nantua dans l’Ain, Jean-Louis Aubert grandit à Senlis, puis à Paris. Enfant difficile, il choisit dès l’adolescence d’utiliser la musique comme moyen d'expression de sa révolte.

Il part à 17 ans chanter sur les routes américaines, puis dans les fêtes parisiennes où il rencontre le batteur Richard Kolinka. C'est ce dernier qui, en 1976, appelle Jean-Louis Aubert pour lui proposer de jouer avec lui pour un concert. Aubert rejoint Kolinka, suivi de Louis Bertignac  et Corinne Marienneau.


Naissance de Téléphone

Le mythique groupe Téléphone est créé et devient la voix d’une génération au début des années 80. De leur fructueuse collaboration, on peut retenir les tubes « La Bombe Humaine » (79), « Argent Trop Cher  » (80), « Ca (c'est vraiment toi) » (82), «  Cendrillon  » (82), « Un autre monde » (84), « New York avec toi » (84) et « Le jour s'est levé » (85) qui est leur dernier 45 tours commun.




Fin de Téléphone

En 1986, après dix années d’aventure et de succès, le groupe se sépare. Avec la complicité de Kolinka, Jean-Louis Aubert sort un 45 tours intitulé « Juste une illusion » (86) suivi de l'album « Plâtre et ciment » qui est encore marqué de l’empreinte Téléphone .

Un nouvel album sort en 1989. Il s'agit de « Bleu, Blanc, Vert », un opus plus personnel sur lequel figurent des titres tels que « Si d'aventure » ou encore « Voilà c'est fini ».


Des débuts en solo

Les ventes n'atteignent pas celles de Téléphone mais Jean-Louis Aubert commence à s’imposer en solo. En 1992, il sort un nouvel album sobrement intitulé  « H » où il part dans l'introspection de l'âme.

Il explore également de nouvelles ambiances musicales et s'entoure de  Princess Erika  et de Paul Personne.



En 1996, Aubert élargit son horizon et écrit deux titres pour  Barbara  . L'année suivante, c'est son horizon géographique qui s'élargit avec l'album « Stockholm », enregistré en partie dans la capitale suédoise. On retrouve encore Kolinka, mais aussi Barbara qui participe à ce voyage vers un nouveau style musical.

L'année suivante, il part défendre son nouvel album sur scène, rendant à cette occasion hommage à Barbara, récemment décédée, ainsi qu'aux Rolling Stones, dont il assure la première partie du concert parisien de 1998.

Il revient trois ans plus tard avec l’album « Comme un accord » et enchaîne avec une tournée à l'automne 2002 ainsi qu'avec un DVD, « Comme on a fait » et un CD, « Comme on a dit ».


Retour au sommet

En 2005, il sort « Idéal standard ». L'album remporte un beau succès et devient le disque le mieux vendu de la carrière solo de Jean-Louis Aubert. En 2007, le musicien décide de se lancer dans une série de concerts acoustiques qui retrace sa carrière depuis les débuts de Téléphone.

Les concerts nommés « Un tour sur moi-même » devaient avoir lieu durant 4 mois, mais son succès inattendu emmènera l’artiste à sillonner les routes de France pendant plus d’un an.


Artiste accompli

L’album « Roc’éclair » sort en novembre 2010, porté par le single « Demain sera parfait ». Avec plus de 400 000 exemplaires écoulés, cet opus est un immense succès.

Jean-Louis Aubert entame le Roc'éclair Tour en avril 2011. Accompagné de 9 musiciens, il donne plus de 80 concerts partout en France.


Tournée triomphale

En mars 2012, Jean-Louis Aubert reçoit sa première Victoire de la musique en solo dans la catégorie Spectacle/Tournée de l'année pour le Roc'Eclair Tour.

Pour continuer l’aventure, le chanteur sort le 19 novembre 2012 « LIVE=VIVANT », un CD/DVD live retraçant le succès du Roc’éclair Tour. Il comprend aussi un nouveau titre studio inédit, « Vingt ans ».
 

Le 8e album

Jean-Louis Aubert sort, le 14 avril 2014, son huitième album solo «Les Parages du vide». Aubert y a mis en musique seize poèmes de Michel Houellebecq, extraits de son recueil «Configuration du dernier rivage». 

En juin, l’album est certifié disque de platine. Trois singles sortent en 2014: «Isolement», «Manu» et «Voilà, ce sera toi», dont le clip peut être utilisé comme message d’amour par ceux qui le souhaitent (en allant sur le site officiel d’Aubert).

Il repart sur les routes avec «Aubert chante Houellebecq», une courte tournée d’un peu plus de 30 dates du 1er octobre au 12 décembre 2014. Jean-Louis Aubert choisit de jouer dans des salles intimistes. Durant la première heure du spectacle, il joue l’intégralité du nouvel album avec des interventions de Michel Houellebecq, en fond sur un écran géant. La seconde partie est consacrée à ses hits.

 

Les Insus

L'artiste collabore avec Bernard Lavilliers sur la reprise de «On the Road Again» sur son album «Acoustique», sorti en 2014. Jean-Louis Aubert rejoint aussi «La Bande à Renaud», l’album de reprises de chansons de Renaud, sur lequel il chante «Manu». Tout cela redonne-t-il goût à Aubert de reprendre la scène avec ses vieux copains de Téléphone? Il semblerait que oui.

Le 11 septembre 2015, le groupe Téléphone se réunit pour un concert unique au Point Éphémère à Paris sous le nom Les Insus, mais la bassiste Corine Marienneau est remplacée par Aleksander Angelov. Le plaisir de jouer ensemble est au rendez-vous. Et c’est bien d’un nouveau groupe qu’il s’agit, même si c’est le répertoire de Téléphone qu’ils jouent.

Un autre concert est donc donné à Lille, dans la foulée, le 15 septembre. Puis c’est Lyon, au Transbordeur, le 6 octobre 2015. Après ces trois concerts surprises, une tournée s’organise. Elle se joue à guichets fermés du 27 avril (Amiens) au 11 novembre 2016 (Paris) dans les Zénith ou immenses salles de grandes villes. Le groupe est aussi présent dans plusieurs festivals, dont Les Vieilles charrues, les Francofolies et les Eurockéennes de Belfort.

Les Insus font une tournée des festivals durant l’été 2017, avec un final au Stade de France, le 16 septembre. Mais le groupe donne ensuite deux concerts en octobre à La Réunion.

Alors qu'il s’auto-dissout pour que chacun puisse reprendre sa carrière solo, l’album «Les Insus Live» sort le 8 septembre 2017.

Entretemps, Jean-Louis Aubert participe à l'album de reprises des chansons d’Alain Souchon, «Souchon dans l’air », paru le 16 juin 2017. Et, en novembre, paraît un livre CD pour enfants, «L’Ecole des fables», écrit par l’auteur de chansons Christian Vié. Jean-Louis Aubert y côtoie Doc Gynéco, Ours, Albin de la Simone, Axel Bauer, entre autres. Une partie des recettes sont reversées à la recherche médicale.

Bien entendu, Jean-Louis Aubert participe toujours activement aux Enfoirés, comme à Strasbourg, le 22 janvier 2018.

 

 

Les dernières actus de Jean Louis Aubert

Ses vidéos

Ses photos

Jean Louis Aubert EMI
1/1