Biographie Jean Michel Jarre

Jean-Michel André Jarre Né(e) le 24 août 1948 (70 ans)

Sa biographie

Jean-Michel Jarre nous offre une bouffée d'"Oxygène". Il bouscule la tradition musicale pour imposer un son encore jamais exploré, celui la musique électronique, à laquelle il associe lumières et pyrotechnie.
Des spectacles futuristes qui déplacent les foules aux quatre coins de la planète.

Fils du compositeur de musiques de films ("Lawrence d'Arabie" ou encore "Docteur Jivago"), Maurice Jarre, Jean-Michel Jarre baigne déjà dans un univers musical dès le plus jeune âge. Il s'initie au piano à partir de cinq ans. Au même moment, son père quitte le domicile familial pour s'établir aux Etats-Unis.

Après une formation classique au Conservatoire, dont il sort diplômé, Jean Michel Jarre intègre le Groupe de Recherches Musicales, où il s'initie aux musiques contemporaines et expérimentales qui donneront par la suite naissance à la musique électro-acoustique.

Mais à l'instar de son père, c'est par le cinéma que Jean-Michel Jarre effectue ses premières gammes. Il compose notamment la bande originale des "Granges Brûlées" (1973).
L'artiste s'essaye également à l'opéra et à la variété, en particulier pour Christophe ("Les mots bleus"), et Patrick Juvet ("Où sont les femmes").


Mini révolution

Mais c'est avec son album concept, "Oxygène", sorti en 1976, que Jean Michel Jarre émerge. Au rythme de musiques new age, associant le bruit des vagues ou encore d'engins spatiaux, il crée une mini révolution à laquelle tous ne prennent pas part. Nombre de critiques dénoncent en effet la facilité dans laquelle l'artiste sombre.

C'est une oeuvre symphonico-électronique, en forme d'hymne à la faune marine, que Jean Michel Jarre compose avec "Equinoxe", deux ans plus tard.
C'est également le début de concerts spectaculaires alliant musique électronique, lumières et pyrotechnie.

Hong-Kong, Pékin, Shangai, Houston, Lyon, Londres, Moscou, Le Caire et la Défense: Jean Michel Jarre sillonnera le monde avec ses shows déplaçant des spectateurs par milliers. A Moscou, trois millions de fans viennent l'applaudir en 1997.

La maturité

En 2000, c'est la sortie de "Métamorphose" avec douze titres sur le thème de la mutation.
Trois ans plus tard avec "Geometry of Love", le compositeur propose un album de musiques électro-lounge.

Discret, du moins dans son art, Jean-Michel Jarre revient en 2004 avec "Aero", pour "Anthology of Electronic Revisited Originals" ; un DVD audio qui rassemble une quinzaine de titres dont quatre inédits.

Son album, "Téo & Téa" est marqué par la maturité. C'est la fin d'une vie amoureuse tumultueuse (Charlotte Rampling, Isabelle Adjani et enfin Anne Parillaud) et le temps des retrouvailles avec son père. Les titres mélancoliques et dansants se succèdent.

La fin 2007 est marquée par les trente ans de l'album "Oxygène", l'un des disques fondateurs de la musique électronique. L'opus est réédité pour l'occasion.
Pour marquer l'évènement, le musicien joue l'oeuvre dans son intégralité du 12 au 26 décembre à Paris au Théâtre Marigny.

En mars 2010, Jean Michel Jarre propose une nouvelle tournée qui le conduit notamment à travers l'hexagone. Ces shows, qui comprennent plus de 70 claviers, sont un hommage à l'écrivain Arthur C. Clarke, auteur de 2001 et 2010 du cycle l'Odyssée de l'Espace. Ce dernier avait déclaré écrire ses romans sur la musique de Jean Michel Jarre .

En 2011 sort la vidéo «Tour 2010»..

L’année 2016 est particulièrement intense. Jean-Michel Jarre réalise l’habillage sonore de la chaîne de télévision France Info. L'artiste dévoile aussi l’album «Hexagone», sort les singles «Exit» (avec Edward Snowden), «What You Want» (avec Peaches) et «Oxygène (part 17)». Le musicien sort la même année deux albums qui se font connaître lors d’une tournée internationale.

 

«Electronica World Tour»

En 2015, Jean-Michel Jarre sort «Electronica 1: The Time Machine», qui est suivi en 2016 de sa seconde partie: «Electronica 2: The Heart of Noise» Ce sont des collaborations avec d’autres artistes de la scène électro, et aussi des musiciens classiques ou de la musique de film. «Oxygène 3», qui sort le 2 décembre, est la suite d’ «Oxygène 7-13». 

A partir de juin 2016, à la suite de la sortie de ses trois albums, Jean-Michel Jarre, comme à son habitude, va donner une série de performances à l’étranger, le «Electronica World Tour», à la mise en scène grandiose. 

En 2016, ce sont six festivals d’été, dont deux en France, et une quarantaine de villes d’Europe du Nord (dont six françaises) qui reçoivent la tournée.

La France, Israël (en extérieur, à la Mer morte), l’Espagne, la Pologne, l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, l’Amérique du Sud et la Chine sont sur le parcours de ce tour incroyable, en 2017.

En mars 2018, deux concerts en Amérique du Sud (Chili, Argentine) sont annoncés. Avril sera marqué par une tournée du «Electronica Tour» en Amérique du Nord, Dallas, Houston, Vancouver, San José, etc. Jean-Michel Jarre est aussi à l’affiche de Coachella 2018, où se produiront Beyoncé et Eminem, notamment.

Les musiciens qui l’accompagnent pour cette tournée sont Claude Samard et Stéphane Gervais.

 

 

Depuis 1993, Jean-Michel Jarre est ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco. En octobre 2011, lors d’un concert à Sofia, il a annoncé son intention d’offrir à vie un centime sur chaque billet de concert vendu, pour les besoins de l’éducation dans le monde.

 

Il est aussi soucieu des bonnes pratiques d’écoute afin de protéger la santé auditive, ce qu’il fait à travers la Semaine du Son (22 janvier au 4 février 2018, à Paris).

 

L’œuvre de Jean Michel Jarre, qui paraît tout droit sortie d'un roman d'anticipation à la George Orwell a popularisé la musique électronique. Une ambition jamais démentie. 

 

Les dernières actus de Jean Michel Jarre

Ses vidéos

Ses photos

Jean Michel Jarre EMI
1/49