Jennifer Rush

Heidi Stern Né(e) le 28 septembre 1960 (56 ans)

Sa biographie

Des singles pop-rock

Vers la fin des années 70, Jennifer Rush commence à travailler son propre style de musique, des mélodies pop fusionnées avec des sons rock.

Talentueuse et déterminée, elle ne tarde pas à attirer l'attention des producteurs et signe son premier contrat chez CBS ou Columbia Broadcasting System. Elle sort rapidement ses deux premiers titres « Into my dreams » et « Come give me your hand ».

Ne suscitant que peu d'intérêt chez le public, les tubes n'arrivent pas à la propulser sur la scène internationale.

De plus en plus motivée à atteindre le tapis rouge, Jennifer Rush décide de se dépasser et sort plusieurs singles au cours des prochaines années. Les titres « 25 lovers », « Ring of ice », « Madonna's eyes » ou encore « Surrender » font alors leur apparition.

Sur fond de beaux arrangements et dotés de paroles profondes, ces tubes parviennent à séduire les auditeurs et arrivent à faire sortir la chanteuse de l'anonymat.

En 1985, elle décide de sauter un grand pas et sort son premier album éponyme. Composé de différents titres dont « If you're ever gonna lose my love », « Destiny », « Live Wire », « Power of love », ainsi que des tubes précédemment sortis, l'opus gagne facilement le coeur du public et parvient au succès.


Power of love

Dès sa sortie, le premier album de Jennifer Rush fait des tapages dans les charts. Un succès qui relève surtout d'un titre particulier « Power of love ».

Ce tube, muni de douces mélodies et de mots d'amour enflammés, fait fondre des fans de plusieurs pays.

Pendant plusieurs mois, le titre domine les charts de 16 pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, la France, le Danemark, le Japon, la Norvège, la Suède, l'Australie ou encore l'Afrique du Sud.

Avec ce tube, Jennifer Rush parvient aussi à atteindre le Billboard Hot 100 chart américain avec un rang de 57è. Un succès qui est également marqué par une meilleure place dans les ventes d'albums.

La chanteuse américaine gagne même une place d'honneur dans le livre des records pour « la meilleure vente d'une artiste solo au cours de l'histoire de la musique britannique ».

Un vrai triomphe pour la chanteuse des Queens. Toujours au cours de l'année 1985, Jennifer Rush sort un nouvel album intitulé « Movin' » qui contient dix titres inédits dont « Hero of a fool », « The right time has come now » ou encore « Silent Killer ».

Accueillie avec acclamations, cette sortie sera suivie par un troisième opus deux années plus tard. Incluant des titres co-composés avec Michael Bolton, Desmond Child et Richie Sambora, l'album, intitulé « Heart over mind » se présente tout de suite comme une révélation et parvient à maintenir un fou succès dans les charts internationaux.

Au cours la même période, Jennifer Rush enregistre également un duo avec Elton John et sort le titre « Flames of paradise ».


Loin des projecteurs

Vers le début des années 90, les titres de Jennifer Rush commencent à s'éloigner des charts. Elle sort alors plusieurs albums dont « Out of my hands » sorti en 1995, « Credo » apparu en 1997 ou encore « Classics » enregistré en 1998.

Ces opus ne parviennent pourtant pas à relancer la carrière de la chanteuse américaine. C'est une reprise de Céline Dion du titre « Power of love » qui maintient son nom sur le tapis rouge au cours des années 90.

Désormais, sa carrière va tourner autour de ce titre qui va être reproduit en plusieurs versions par différents artistes.

Vers le début de l'année 2000,Jennifer Rush se fait de plus en plus discrète. Pendant plusieurs années, elle se détache partiellement de sa carrière d'artiste pour se consacrer à sa vie familiale.

Elle sort néanmoins quelques compilations de ses meilleurs tubes, dont « Best of Jennifer Rush » sorti vers le milieu de l'année 2000.

Différents artistes se font également le plaisir de reprendre ses tubes, si l'on ne cite que le Dj Dave Kurtis qui sort un remix de « I come undone » en 2007.

Aujourd'hui, les fans de Jennifer Rush espèrent un grand retour avec un nouvel album inédit.