Jethro Tull

Jethro Tull Né(e) le 30 novembre 1961 (54 ans)

Sa biographie

Les premiers pas

Un groupe embryonnaire voit le jour à Blackpool en 1962, baptisé The Blades et formé par Ian Anderson, Michael Stephens, Jeffrey Hammond-Hammond et John Evan.

En 1964, le groupe Change de nom et préfère adopter l'appellation John Evan Band, qui deviendra très vite le John Evan Smash. En 1967, la bande déménage à Luton, une ville sise à proximité de Londres, dans le but de pouvoir être à l'affiche de plus de concerts.

Entre temps, Glenn Cornick remplace le bassiste Jeffrey Hammond-Hammond. Après que plusieurs autres membres du groupe aient aussi quitté l'aventure, Ian Anderson et Glenn Cornick décident de recruter le guitariste Mick Abrahams et le batteur Clive Bunker, membres du groupe McGregor's Engine.

Cette nouvelle formation se met ensuite à faire la tournée des clubs londoniens, en Change ant souvent de nom afin de pouvoir assurer plusieurs concerts sur les mêmes scènes.

Jethro Tull est le nom que le groupe a porté lorsqu'il s'est fait remarquer par les dirigeants du label Ellis-Wright Agency, qui deviendra en 1969 le légendaire Chrysalis Records.

Le premier single des Jethro Tull, intitulé « Sunshine day », est enregistré en 1968 et passe presque inaperçu. Après plusieurs autres singles peu convaincants, le groupe sort dans la même année leur premier album, intitulé « This was », qui ne sortira aux States qu'en avril 1969.

Entre temps, ils assurent la première partie d'un concert de Pink Floyd et participent au fameux Sunbury Jazz & Blues Festival. Leur premier opus sorti, Mick Abrahams quitte le groupe.

Après les brefs passages de Tony Iommi et Davy O'List, le poste de guitariste définitif du groupe revient finalement à Martin Barre.

La nouvelle formation sort tout d'abord le single « Living in the past », qui se place dans les sommets du chart national et vaut à Jethro Tull sa première prestation dans l'émission Top of the Pops.

Par la suite, le collectif de rock enchaîne les festivals de musique et se forge une réputation à travers toute la Grande-Bretagne.


L'envol

Faisant désormais partie des groupes les plus en vue de la scène montante de l'époque, Jethro Tull sort en 1969 leur deuxième album, intitulé « Stand up » et qui se place à la première place du chart britannique.

Après avoir sorti plusieurs singles ainsi qu'un EP à succès, Jethro Tull sort en 1970 un nouvel album. Titré « Benefit », cet opus marque non seulement le retour du claviériste John Evan dans le groupe, mais est également classé dans le Top Five anglais ainsi qu'à la onzième place du chart U.S.

En vogue, Jethro Tull partage en juillet 1970 l'affiche de l'Atlanta Pop Festival avec Jimi Hendrix , Johnny Winter et B.B. King, devant 200 000 spectateurs.

Peu après la sortie de « Benefit », Glenn Cornick décide de quitter le groupe et Jeffrey Hammond réintègre la formation. Ce nouveau line-up sort en 1971 l'album « Aqualung », considéré comme le meilleur opus du groupe et comme une oeuvre d'anthologie.

Par la suite, c'est au tour de Clive Bunker de faire ses adieux pour céder sa place à Barriemore Barlow.

Jethro Tull sort respectivement en 1972 et 1973 les deux albums conceptuels « Thick as a brick » et « A passion play », classés numéro un au Billboard. Fort du succès de ces deux opus, Jethro Tull enchaîne en 1974 avec l'album « War child », qui est classé numéro deux du Billboard.

L'année 1975 voit la sortie de l'album « Minstrel in the gallery » ainsi que l'adhésion officielle de David Palmer comme membre à part entière. Peu de temps après, Jeffrey Hammond s’en va et John Glascock prend sa place.

De 1976 à 1980, Jethro Tull sortira cinq nouveaux albums studios, à raison d'un opus par an, sans compter les divers albums live et compilations. Il enchaînera également les tournées et les collaborations avec les grands noms, tels que Maddy Prior et Fairport Convention.

Entre temps, John Glascock décède et Barriemore Barlow, très affecté par ce décès, quitte le groupe. Quant à David Palmer et John Evan, ils se font expulser du groupe par Chrysalis Records.

Jethro Tull se retrouve donc en 1980 avec seulement Ian Anderson et Martin Barre à son bord.


De 1980 à aujourd'hui

En 1980,Jethro Tull sort l'album « A », enregistré par Ian Anderson et Martin Barre en compagnie du bassiste Dave Pegg, du batteur Mark Craney et du claviériste Eddie Jobson en renfort.

À l'issue d'une longue tournée de promotion, Eddie Jobson et Mark Craney quittent l'aventure Jethro Tull pour retourner à leurs anciens projets et groupes. Plusieurs batteurs se succéderont ensuite au sein du groupe, dont Gerry Conway, Phil Collins et Paul Burgess, avant que Doane Perry ne prenne définitivement la place.

En 1982, après l'adhésion du claviériste Peter-John Vettese dans le groupe, Jethro Tull sort l'album « The broadsword and the beast », qui conduira à une importante tournée à succès.

En 1984, Jethro Tull sort l'album « Under wraps » qui jouit d'un accueil tout à fait déplorable, particulièrement en Amérique du Nord. De même, la tournée de promotion de l'album sera mal reçue du public.

À l'issue de cette dernière, Peter-John Vettese quitte l'aventure et le groupe s'accorde un break de trois ans.

Jethro Tull revient en force en 1987 avec l'album « Crest of a knave », qui jouit d'un grand succès commercial. Avec un nouveau membre à son bord, le multi-instrumentiste Martin Allcock, Jethro Tull sort en 1989 l'album « Rock island » qui se vendra moins bien que le précédent.

Deux ans plus tard, le groupe rattrape le coup avec l'album « Catfish rising » et renoue avec le succès commercial.

Depuis, Jethro Tull enregistrera trois nouveaux album studio, sortira plusieurs CD et DVD live et enchaînera les multiples tournées internationales, avec une formation qui ne cesse de Change r entre temps.