Biographie Jimmy Somerville

Jimmy Somerville Né(e) le 22 juin 1961 (56 ans)

Sa biographie

Jimmy Somerville est doté d’une capacité vocale rare, sa tessiture permet au chanteur d’utiliser une voix de haute-contre et donc de mener une carrière en groupe notamment avec Richard Coles et en solo avec la parution d’albums comme « Run from love ».

En 1983, Jimmy Somerville co-fonde le groupe Bronski Beat. La formation rencontre du succès. Leur plus grosse réussite, « Smalltown boy », se place numéro 3 dans les charts britanniques.

En 1985, Jimmy Somerville quitte Bronski Beat et créer The Communards avec un pianiste, Richard Coles.

Le groupe propose plusieurs tubes qui deviennent par la suite des hits. La reprise de Thelma Houston, « Don’t leave me this way », reste quatre semaines numéro un dans le top britannique.

La formation se sépare en 1988. Jimmy Somerville entame alors une carrière solo. Le chanteur enregistre plusieurs hits entre 1989 et 1991 ; et chante sur le projet Band Air en 1989. La même année, Jimmy Somerville sort son premier album solo, « Run from love ».

Jimmy Somerville revient en 1995 avec un nouvel opus « Dare to love ».

En 1999, le chanteur propose un nouvel album « Manage the Damage ». Un an plus tard, l’artiste dévoile « Root Beer ».

 En 2004, Jimmy Somerville prend un virage musical dance, avec l’opus « Home Again ». 

Jimmy Somerville œuvre également en tant qu’acteur. Il apparaît dans « Orlando » réalisé par Sally Potter et dans le film « Looking for Langston » de Isaac Julien en 1998.

En 2009, paraît un album acoustique, «Suddenly Last Summer», uniquement constitué de reprises. Toujours en 2010, il sort le 20 octobre un EP de quatre titres de dance «Bright Thing EP». Le single, «Overload», en est issu.

En 2011, il interprète «Take Me There» sur l’album «Nuit De Rêve» du duo français électro Scratch Massive. Il sort aussi un single remix «I Believe in Love» et «Momentum EP» puis, en 2012, «Solient EP».

«Travesty», son premier single en 7 ans, et «Back to Me» sont dans l’esprit disco. Les deux chansons annoncent «Homage», qui sort le 9 mars 2015. L’album comporte 12 chansons écrites et composées en hommage… au disco. Mais il est entièrement acoustique, sans synthétiseurs.

En 2015 toujours, avec «Strong Enough», il est invité à une grande nuit disco au Palais de Tokyo, à Paris.

En 2016, «Club Homage» regroupe les versions longues et quelques remixes de titres extraits de l’album. La même année, il sort aussi «Live And Acoustic At Stella Polaris» qui reprend son récital en 2015 au Stella Polaris Festival, près de Copenhague.

Il enregistre, en juin 2016, une vidéo dans laquelle il chante a cappella son hit «Why?», en hommage aux victimes d’Orlando.

A l’été 2018, il est annoncé à l’affiche du Rewind Festival.


Les dernières actus de Jimmy Somerville

Ses vidéos

Ses photos