Johnny Hallyday opéré par un neurochirurgien controversé

Le neurochirurgien, Stéphane Delajoux, qui a opéré Johnny Hallyday d'une hernie discale le 26 novembre à Paris, a fait l’objet de poursuites judiciaires à plusieurs reprises.

Johnny Hallyday (5) Chérie FM-warner
1/4
Condamnations multiples

Le docteur Stéphane Delajoux a semble t-il déjà été pointé du doigt.
Selon l’AFP, il a déjà fait l’objet de condamnations pénales par le tribunal correctionnel de Paris.
Le 19 mars 2002 déjà, le docteur Stéphane Delajoux est condamné à trois ans avec sursis et 40.000 euros d'amende pour "faux" et "escroquerie".
Des sanctions pour escroquerie aux assurances. C’est en tout cas se qu’indique une source proche du dossier.
Victime d'un accident de ski, alors qu'il faisait du  hors piste sans être assuré, il aurait alors simulé un faux accident à Paris et utilisé de faux témoins, afin de se faire indemniser à hauteur d'1,5 million d'euros.
Le médecin est également suspendu trois ans, dont 30 mois avec sursis. Reste que selon l'avocat du Conseil de l'Ordre des médecins, maître Olivier Metzner, il n'a jamais "respecté" cette suspension.
Toujours selon une source proche du dossier, le Conseil de l'Ordre l'aurait également pointé du doigt pour dépassement d’honoraires ou encore faute médicale.

Autre affaire le 15 octobre 2003. Cette fois, il s’agit de "fraude fiscale" qui vaut au docteur Stéphane Delajoux trois mois de prison avec sursis, toujours devant le tribunal correctionnel de Paris.


Après le tribunal correctionnel, le tribunal de grande instance

A la 1ère chambre civile du TGI de Paris, le nom du docteur Stephane Delajoux n'est pas inconnu. Il figure, en effet, sur de nombreux dossiers en responsabilité médicale.

Ainsi, selon trois jugements consultés par l'AFP, il est condamné une première fois le 8 novembre 2004 à payer plus de 300.000 euros à une ancienne patiente, aujourd'hui "souffrante et gravement diminuée sur le plan physique", après avoir été opérée pour une sciatique par le docteur Stéphane Delajoux en 1998.

Deux ans plus tard, il  est condamné à payer quelque 40.000 euros de dommages et intérêts pour "une faute dans le suivi post-opératoire", à l'encontre d'une femme de 57 ans opérée d'une hernie discale en 1999.

En septembre 2006 également,  c'est "une intervention chirurgicale non appropriée" réalisée en 2000 sur une femme de 41 ans souffrant de lombalgie qui vaut au docteur Stéphane Delajoux une condamnation à
près de 50.000 euros.


Possibles poursuites après l'opération de Johnny Hallyday

La liste s’allonge, puisque le médecin est assigné en 2005 par une autre patiente, opérée en 1997
pour une sciatique, qui lui reproche de s’être rendu responsable d'une "négligence".
Le TGI a nommé un expert qui devra déterminer la part de responsabilité du docteur Stéphane Delajoux.

Enfin, depuis 2006, le docteur ferait l’objet d’une information judiciaire pour "exercice illégal de la médecine", ouverte à Paris à la suite de deux plaintes déposées par le Conseil de l'Ordre des médecins et la Caisse primaire d'assurance-maladie.

L’opération d'une hernie discale pratiquée sur Johnny Hallyday le 26 novembre à Paris et qualifiée de « massacre » par le producteur de Johnny Hallyday, Jean Claude Camus, pourrait aujourd’hui valoir au docteur Stéphane Delajoux de nouvelles poursuites judiciaires.

Johnny Hallyday - Les dernières actus