Biographie Johnny Nash

John Lester Nash Né(e) le 19 août 1940 (76 ans)

Sa biographie

Initié au gospel, Johnny Nash n'a que treize ans lorsque'il est propulsé star du petit écran. Il joue et chante pour la télévision locale avant d'enregistrer "A very special love" ainsi qu'un premier album sur lequel figure "The teen commandments" avec Paul Anka.
C'est rapidement le succès. Pour autant, l'artiste ne se cantonne pas simplement au chant, il devient aussi l'heureux producteur d'une douzaine de succès, notamment des Cowsills. Il lance ensuite les disques JAD qui sont à l'origine du succès de "Prince of peace" en 1967 et de "Soul folk", un an plus tard. Mais c'est avec son titre soul, "Let's move and groove together" qu'il parvient réellement a percer en 1967.

Exodus en Jamaïque

C'est à cette période qu'il se prend de Passion pour la Jamaïque, où il décide finalement de s'établir. Et c'est Kingston qu'il découvre Bob et Rita Marley ainsi que Peter Tosh. Le trio, encore inconnu, l'initie aux us et coutumes locales et en particulier au rock steady, "l'ancêtre" du reggae.

En 1968, il enregistre sur place "Hold me tight" qui comporte "Love", une composition de Peter Tosh. Trois des titres de l'album de rock steady, "Hold me tight", "You got soul" et "Cupid" figureront en tête des classements britanniques.

Soucieux de promouvoir ce type de musique et conscient du potentiel de Bob Marley , il produit son album, "Rock the rock", en partie inédit du moins jusqu'en 1997.

Nous ne sommes qu'au début des années 70 et Bob Marley , alors publié sous le nom de Bob, Rita et Peter, ne parvient pas encore à percer. Pour autant, Johnny Nash , qui a connu un nouveau succès avec "Besame mucho" en 1971, croit toujours autant en Bob Marley a qui il demande de le suivre à Stockholm. Il lui écrit des musiques de films avant de l'accompagner à Londres. Là, les deux artistes signent avec CBS.

"I can see clearly now"

Dans l'esprit reggae, Johnny Nash enregistre l'album, "I can see clearly now" sur lequel figure des chansons de Bob Marley , comme "Guava Jelly", "Comma comma" et naturellement le désormais célébrissime "Stir it up". Mais c'est "I can see clearly now", qui sera repris par Jimmy Cliff en 1992, qui retient l'attention. Le titre est numéro un aux Etats-Unis et est en bonne place également en Grande-Bretagne. "There are more questions than answers", "Reggae on Broadway" ou encore "What a wonderful world" sont aussi plébiscités par le public.

En 1979, c'est la rupture. Johnny Nash qui vient de livrer un ultime disque "Let's go dancing", se détourne de la musique. Il devient un homme d'affAIRes aguerri et se lance dans la politique.