Biographie Journey

Journey Né(e) le 30 novembre 1972 (44 ans)

Sa biographie

Les années 70

Avec Prairie Prince à la batterie, Ross Valory à la basse et George Tickner à la guitare, Journey commence à se produire sur scène vers le milieu des années 70.

La musique de départ du groupe, du jazz-rock fusionné avec du rock progressif, se dévoile fabuleusement à travers des prestations scéniques riches en improvisations, mais n'arrive pas pour autant à susciter l'intérêt du public.

Une année après la formation du collectif, le batteur Prairie Prince abandonne Journey pour retourner avec The Tubes, sa formation initiale. Le guitariste George Tickner quittera également le collectif en 1975. Aynsley Dunbar sera  alors le nouveau batteur.

Au cours de la même période, Journey se consacre entièrement à la promotion de sa musique et parvient à signer un contrat d'enregistrement avec Columbia Records. Le premier album éponyme ne tarde pas à faire son apparition une année plus tard, en 1975.

Une première sortie qui sera suivie de celle de deux opus « Look into the future » en 1976 et « Next » en 1977. Ces trois premiers albums, de véritables promoteurs du jazz-rock fusion, ne parviennent toujours pas à lancer le groupe au niveau international.

La maison de disque, déçue par les faibles chiffres de ventes, décide d'apporter quelques changements au niveau du style musical de Journey.

Ce dernier entamera alors un nouveau genre de mélodies plus commercial avec le chanteur Robert Fleischman et sort le titre « Wheel in the sky ». Robert Fleischman ne restera pas pour autant longtemps et sera remplacé par le jeune chanteur et batteur Steve Perry.


Rendez-vous avec le succès

Dès l'entrée de Steve Perry dans le groupe, Journey entame un nouveau style de musique plus pop et développe un aspect beaucoup plus commercial. Aux côtés de Steve Perry, le pianiste Gregg Rolie devient également chanteur et les trois musiciens Ross Valory, Neal Schon et Aynsley Dunbar décident de suivre des cours de chant pour améliorer leur capacité vocale.

En 1978 sort le quatrième album qu'il baptise « Infinity ». Produit par le label CBS, l'opus se compose de dix titres dont « Feeling that way », « Somethin' to hide », « Lights » ou encore « Wheel in the sky ».

Plus accessibles par le public, les sons de ce nouvel album parviennent tout de suite à faire du bruit sur les ondes internationales. Les tubes « Wheel in the sky » et « Lights » suscitent particulièrement les intérêts des fans et arrivent à dominer les charts dans différents pays, dont les États-Unis.

L'album « Infinity » gagne même la certification RIAA platinum album.

Ce premier succès ne fascine pas cependant le batteur Aynsley Dunbar. Celui-ci, également en désaccord avec Steve Perry, va quitter le groupe et sera remplacé par Steve Smith au cours de la même année.

Propulsé sur le tapis rouge musical, Journey sort un cinquième album baptisé « Evolution » en 1979. L'opus, composé de onze titres inédits, fait également des tapages dès sa sortie.

Le titre « Lovin', touchin', squeezin' » arrive même au rang de 6è dans le classement Billboard Hot 100. Un deuxième succès pour le collectif qui, deux années plus tard, sera encore suivi par ceux des albums « Captured » et « Escape ».


Une carrière en béton

En 1981, avant la sortie de l'album « Escape », le pianiste fondateur du groupe, Gregg Rolie, quitte Journey et est remplacé par Jonathan Cain. Un changement inévitable qui n'affecte pas pour autant les moments de gloire du collectif.

Les singles « Don't stop believing » et « Who's cryin' now » dominent en effet, largement les charts internationaux.

Cinq années plus tard, en 1986, Journey sort un nouvel album qu'il baptise « Raised on radio ». Toujours produit par Colombia, l'opus est enregistré par les trois membres restants du groupe, Neal Schon, Steve Perry et Jonathan Cain.

Vers la fin des années 80, Journey devient plus discret. Jonathan Cain et Neal Schon décident de fonder le groupe Bad English. Quant à Steve Perry, il poursuivit une carrière en solo.

C'est seulement quelques années plus tard, en 1996, que le collectif va se retrouver pour enregistrer l'album « Trial by fire ». Après cet opus, qui fut d'ailleurs accueilli avec de grandes acclamations, Steve Perry quitte définitivement Journey et est remplacé par Steve Augeri qui restera au sein du groupe jusqu'en 2006.

Actuellement, Journey se compose de Ross Valory, de Jonathan Cain, de Neal Schon, du chanteur Arnel Pineda et du batteur, chanteur et percussionniste Deen Castronovo.

En dehors des albums et des lives mémorables, le collectif s'est également fait un nom dans l'univers du cinéma en composant des titres pour plusieurs films. On peut citer entre autres « Any way you want it » pour Caddyshack en 1981 ou encore la Chanson « Only the young » pour « Vision quest » en 1985.

Aujourd'hui encore, les mélodies du groupe continuent de résonner sur les ondes internationales. Son dernier album « Revelation » a été enregistré en 2008.

Ses photos