Biographie Kate Bush

Kate Bush Né(e) le 30 juillet 1958 (59 ans)

Sa biographie

Une très belle carrière pour cette chanteuse, qui compose également. Son originalité, la beauté de ses textes ainsi que la particularité de sa voix lui ont notamment permis de s’imposer avec des succès comme «Babooshka».

Catherine Bush naît le 30 Juillet 1958 à Bexleyheath dans le sud-est de Londres. Elle passe son enfance, dans une ancienne et vaste ferme à East Wickham. Dans une famille qui affectionne tout particulièrement la pratique des arts, la jeune artiste trouve sa voie et commence donc à composer un nombre conséquent de chansons.

C'est grâce à un ami de la famille que la chanteuse fait ses débuts. Cet ami fait écouter les cassettes réalisées par la jeune prodige à David Gilmour , qui n’est autre que le « jocker Rose », guitariste des Pink Floyd.

Pygmalion

David  Gilmour, impressionné par sa voix au timbre flûté et ses grandes qualités d’écriture ainsi que d'arrangement, l’invite à enregistrer des maquettes…Elle n'a que 15 ans. Les maisons de disques ne sont pas immédiatement convaincues, David Gilmour pousse, néanmoins, Kate Bush à poursuivre les séances de studio, produites par un certain Andrew Powell. Pour se consacrer pleinement à la musique, l’artiste quitte le lycée.  EMI, le label de Pink Floyd, lui offre, après quelques mois, un contrat. L’interprète, qui suit parallèlement des cours de mime et de danse, sort un premier album en 1978. « The kick inside » est un succès mais bien moins encore que le single qui en est extrait, "Wuthering Heights". 


« Babooshka »

« Lionheart » le second album, n’est hélas pas un grand succès. Pour autant, en 1979, la chanteuse part pour une tournée européenne, la seule de l’artiste.

Un an plus tard, un nouveau disque sort : « Never For Ever » avec l’énorme hit "Babooshka", qui devient la signature de Kate Bush .

Avec autant de tubes, l’interprète est reconnue pour son talent qui s’illustre une fois encore avec son dernier album en date : « Aerial ». Elle chante également la chanson du générique de fin, du film « À la croisée des mondes : la Boussole d'or ».

Indépendance

En 2008, Kate Bush crée son propre label, Fish People, laissant à EMI la distribution. 

Libre de ses mouvements, en 2009, elle se lance dans un nouveau projet, différent des précédents: elle décide de retravailler et de réinterpréter certaines chansons de «The Sensual World»  et surtout de «The Red Shoes». La chanson «The Sensual World» devient «Flower Of The Mountain». Tout le texte est changé, car les ayant-droits de James Joyce lui accordent enfin l’autorisation d’interpréter une partie du monologue de «Molly Bloom». Elle réenregistre intégralement trois chansons de l’album. 

«Deeper understanding», qui sort en avril 2011, est l’unique single du disque «Director’s Cut». Dans les bacs en mai, celui-ci est également édité en un coffret de trois disques, avec «The Sensual World» et une version remastérisée de «The Red Shoes». Kate Bush n’apparaît ni dans le clip de «Deeper understanding», qu’elle a réalisé, ni sur la pochette du disque, ni lors des interviews. L’album est un succès.

Kate Bush décide dans la foulée de préparer un nouvel album. Elle compose et écrit toutes les chansons et réalise trois vidéos, dont celle de «Wild Man», le seul single de l’album, dans lequel elle apparaît à peine. Son studio d’enregistrement est transféré dans un village de l’Oxfordshire, où elle acheté un manoir victorien.

Le 16 novembre 2011 sort «Wild Man», et le 21 novembre, «50 Words for Snow». Le disque est à contre-courant des formats de la pop en cours, mais l’accueil critique est enthousiaste. Et c’est à nouveau un succès. 

En mai 2012, Tom Jones remet à Kate Bush le prix South Bank Sky Arts Award pour «50 Words for Snow». Un an plus tard, en avril 2013, c’est la reine Élisabeth II qui la décore en tant que commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique, pour les services rendus à la musique.

Le moral regonflé par ses succès, encouragée par son fils Bertie et décidée à vaincre son trac, Kate Bush envisage de remonter sur scène.

Du 26 août au 19 septembre 2014, elle offre à son public Before the Dawn, une série de quinze concerts au London’s Hammersmith Apollo. Une véritable «Bushmania» déferle alors sur le Royaume-Uni et dans le monde. Les places s’arrachent et sept dates supplémentaires sont ajoutées… qui partent en 15 minutes. Du coup, les ventes de ses disques explosent et huit de ses albums se retrouvent simultanément dans le Top 40 britannique. La BBC 4 lui consacre un documentaire en août. 

Les fans affluent de tous les continents. Parmi eux, de très connus comme Adele, Björk, PJ Harvey, Marc Almond, Chrissie Hynde, Lily Allen, David Gilmour et Anna Calvi. Les spectateurs sont ébahis par le spectacle, qui dure 2 heures 45 minutes, et est un savant mélange d’interventions multimédia, de comédie musicale, concert et spectacle de marionnette. Un hélicoptère de papier surgit du plafond. Un oiseau géant fend la scène. De la glace descend sur le public. Kate Bush parcours la salle sur une mer ondulée. C’est l’enthousiasme auprès du public et de la critique. Le 30 novembre 2014, le spectacle est couronné par un prix de la presse. 

Adieu la scène ?

Néanmoins, Kate Bush a annoncé qu’elle n’avait pas du tout l’intention de remonter sur scène après cette série de 30 concerts. Le 25 novembre 2016, le Live «Before the Dawn» paraît sous la forme de triple album CD. Classé dans les charts de nombreux pays, c’est un grand succès.

En 2017 est publiée sa première biographie en français, «Kate Bush, le temps du rêve», écrit par Frédéric Delâge. En janvier 2018, pour les 40 ans de sa chanson «Wuthering Heights» sur son premier album «The Kick Inside», de nombreuses célébrations ont lieu dans le monde entier. Le single était sorti le 20 janvier 1978, et avait été classé 1er dans les charts pendant un mois, mais la chanson avait été écrite quand la chanteuse avait à peine 16 ans, inspirée par l’adaptation au cinéma du livre d’Emily Brontë, «Les Hauts de Hurlevent». L’œuvre de Kate Bush est d’ailleurs truffée de références littéraires, cinématographiques ou artistiques.

Auteure, compositrice, interprète, Kate Bush est considérée en Grande Bretagne comme une institution et a une énorme influence. Depuis 2016, trois de ses chansons font partie du programme scolaire «musique» de l’équivalent du bac. 

Les dernières actus de Kate Bush

Ses vidéos

Ses photos