Biographie Ken Laszlo

Gianni Coraini Né(e) le 30 novembre 1953 (63 ans)

Sa biographie

Le petit génie

Ken Laszlo s'intéresse à la musique depuis l'enfance et comme beaucoup d'autres enfants de sa génération chante dans les églises de Mantova de sa voix angélique. Pour développer son talent, le petit génie apprend à jouer de la flûte, du saxophone et de la batterie en autodidacte.

Au fil des années, il apprendra également à jouer de la guitare basse avec un grand bassiste Italien mais abandonnera vite les cordes pour se perfectionner dans les autres instruments. Puis il fréquentera l'académie de la musique où il sera couronné d'un diplôme.

A l'âge de 15 ans, le jeune artiste écume déjà les scènes des discos et clubs de la Lombardie. Il a intégré un groupe de jeunes de Mantova et commença à tourner dans nombreuses villes en interprétant des chansons célèbres.

Plus tard, il partira avec d'autres groupes dans différentes parties de l' Europe où il se fera remarquer par les grands patrons des maisons de disques.

Le coup d'éclat pour Ken Laszlo arrive en 1984 quand il reçoit de nombreuses propositions de collaborations de la part de diverses maisons de disques dont la major française Scorpio Music.


« Hey, hey guy », « Don't cry », « Tonight », de grands morceaux

La grande aventure du show-business de Ken Lazslo commence pour de bon en 1984 lorsqu'il se rend en France pour enregistrer ses premiers succès. Arrivé à Paris, le chanteur passe tout de suite à l'enregistrement de ses singles.

De 1984 à 1986, l'artiste réalise une multitude de vidéos et cumule une série de succès du Top 50. Partout en Europe et dans l'Hexagone en particulier, ses pièces « Hey, hey guy » composé par le grand Sandro Oliva, « Don't cry » et « Tonight » font un énorme carton et restent sur les lèvres de beaucoup de gens.

Leur succès dépasse les frontières européennes et arrive jusqu'en Asie et en Amérique Latine. En fait, pour mieux conquérir le public des autres continents, Ken Laszlo a entamé un tour du monde en passant par Taïwan, Hong-Kong, Mexico, Venezuela, Brésil, les Etats-Unis et différents pays de l' Europe .

Tous ses disques se sont écoulés à plus de un million d'exemplaires et en 1986, son nom figure dans le livre Top d'or comme celui de Madonna, Sting et d'autres grands noms de la musique.


L'artiste aux multiples pseudonymes

Vers la fin des années 1980, Ken Laszlo passe dans l'eurobeat où il paraîtra sous différents pseudonymes. Certaines de ses chansons seront signées Dj NRG, Gordon Jim ou Alvin, Jean Coraini ou Ricky Maltese ou encore Ken Hunter.

En tout cas, le pseudonyme le plus populaire restera Ric Fellini lié à la célèbre pièce cinématographique « Welcome to Rimini ». Dans les années 1990 plusieurs de ses best-of sont dans les bacs, entre autres « Lo mejor de Ken Laszlo » de 1994, « The best of Ken Laszlo » de 1997.

1998 voit la sortie du mini-album « Ken Laszlo EP » et de l'opus « Dr Ken & Mr Laszlo ». Au cours de sa carrière, malgré l'évanouissement du boom de la dance music, l'Italien est resté très actif et a multiplié ses collaborations tout en donnant de nombreux concerts dans toute l' Europe et à l'Etranger.

En 2003, il élabore un projet avec Max Persona et Gianfranco Bortolotti.

En 2008, il collabore avec Fiorenzo Delegà, Carlo Cantini et Alan Farrington pour la réalisation de l'album à onze pièces « Future is now » incluant de nouvelles versions de « Hey hey guy » et « Tonight ».