Biographie Kiki Dee

Pauline Matthews Né(e) le 6 mars 1948 (68 ans)

Sa biographie

Fiche de présentation

De son vrai nom Pauline Matthews, Kiki Dee voit le jour le 6 mars 1947 à Little Horton, Angleterre. Elle entame sa carrière musicale au début des années 60, en tant que chanteuse au sein d'un petit groupe de studio de Bradford.

Lors de ses débuts, elle se fait remarquer en tant que choriste pour des grands noms tels que Dusty Springfield , pour qui elle travaillera à de nombreuses reprises.

Elle décroche un contrat chez le label Fontana Records en 1963, à l'âge de 16 ans, avec l'aide du manager de Dusty Springfield qui deviendra également le sien. La chanteuse sort son premier single intitulé « Early nights » dans la même année, suivi de « Don't put your heart in his hands ».

En février 1964, elle effectue sa première prestation télévisée dans l'émission « Ready steady go! ». Mais le succès n'est toujours pas au rendez-vous.

En 1965, elle participe au festival de Sanremo, partageant la scène avec les non moindres Gigliola Cinquetti, Iva Zanicchi, Petula Clark et Dusty Springfield . Dans la même année 1965, elle apparaît dans le film « Dateline diamonds ». Entre temps, elle enregistre quelques Chanson s en italien, en espagnol et en allemand, qui passent presque inaperçues.

Le premier succès de sa carrière solo vient en 1966 avec la sortie de son single « Why don't I run away from you » qui passe en boucle sur les stations de radios anglaises. S'ensuivent les tubes « I dig you baby » et « With a kiss », contenus dans le premier EP intitulé « Kiki in clover ».


Finalement célèbre

En 1968, elle enregistre « On a magic carpet ride » qui se vend à grande échelle et la propulse au rang de superstar. Après avoir sorti plusieurs autres singles peu accrocheurs, Kiki Dee sort son premier album « I'm Kiki Dee » en 1968.

L'album connaîtra un succès moyen mais permettra néanmoins à la chanteuse de décrocher en 1969 un contrat chez le prestigieux label Motown. Elle devient alors la première artiste britannique « blanche » à enregistrer chez Motown.

L'année suivante verra la sortie de son premier single U.S., suivi de l'album « Great expectations ». Ce dernier ne connaîtra pas non plus le grand succès escompté.

En 1973, elle est sollicitée par Rocket label, la maison de production d'Elton John . C'est auprès de ce géant de la musique britannique qu'elle connaîtra son premier grand succès international, avec le single « Amoureuse », une reprise de la Chanson de Véronique Sanson .

Fort du succès de ce tube, Kiki Dee vendra facilement son album « Loving and free », sorti dans la même année 1973.


Le duo

L'année d'après, elle enchaîne avec l'album et le single « I've got the music in me », qui font un tabac. Après une longue tournée internationale, elle revient en studio en 1976 pour enregistrer le plus grand succès de sa carrière.

La consécration de sa carrière de chanteuse reste sans aucun doute son duo avec Elton John . « Don't go breaking my heart » se classe à la première place non seulement du chart national anglais, mais également du fameux Billboard Hot 100 U.S. Désormais au sommet de sa gloire, elle continue d'enregistrer et de se produire sur scène durant les années 70.

Dans les années 80, elle s'adonne au théâtre et joue dans « Blood brothers », pour lequel elle sera nominée en 1989 aux Olivier Awards.

Durant les années qui suivent, Kiki Dee collaborera plusieurs fois encore avec Elton John , comme en 1981 sur la reprise de « Loving you is sweeter than ever », en 1982 en tant que choriste sur l'album « Too low for zero » ou encore en 1993 sur la reprise de « True love ».

En 1985, elle rejoint Elton John sur scène pour chanter « Don't go breaking my heart » au Live Aid. Depuis, elle continue de se produire sur scène, à la télévision et continue d'enregistrer.