Sa biographie

Des débuts pénibles

Un premier enregistrement raté, le guitariste Paul Stanley et son acolyte Gene Simmons, joueur de basse, optent pour un changement radical de leur aproche musical et scénique.

Accueillant Peter Criss à la batterie et Ace Frehley à la guitare, le groupe Kiss choisit alors un look extravagant et contestataire. Ils utilisent pour cela des habits excentriques et se maquillent totalement le visage.

Donnant l'image des héros de bandes dessinées, Paul Stanley incarne ainsi l'enfant des étoiles tandis que Peter Criss apparaît comme le Chat. Gene Simmons quant à lui, incarne le Démon et Ace Frehley fait figure du Guerrier de l'espace.

Avec seulement trois personnes comme public lors de leur premier spectacle en 1973, les débuts de Kiss s'annoncent bien plus que difficiles. Pensant que leur look et leurs jeux de scènes terribles leur permettraient d'attirer l'attention du public, le changement provoqua cependant l'effet contraire.

Kiss avait en effet, du mal à faire accepter leur allure provocante et haute en couleurs aussi bien au niveau des patrons de clubs qu'au niveau des autres formations de rock qui appréhendaient leurs effets sur le public en première partie. Quoiqu'il en soit, la chance semble être du côté de Paul Stanley et sa bande lorsqu'ils font la rencontre de deux personnes.

En rencontrant le groupe, Bill Aucoin pensait effectivement que Kiss avait un potentiel, qu'il était pratiquement sûr qu'ils deviendront un groupe à succès. De chez Casablanca Records, la seconde personne Neil Bogart pour sa part, était en quête de nouvelles vedettes pour sa boîte.

Le futur manager du groupe Bill Aucoin se charge alors de convaincre le directeur de Casablanca. Chose faite, Kiss passe de suite en studio dès l'année 1973. Le jour de la St-Sylvestre 1973, Paul Stanley et sa bande est en première partie du groupe américain Blue Öyster Cult lors de leur concert à New-York.

Très tôt dans l'année 1974, le premier opus de Kiss est dans les bacs accompagné d'une très grande publicité. Malgré cela, l'opus est un échec et est descendu par les critiques.

Album éponyme, ce dernier contient entre autres les titres « Cold gin », « Firehouse » ou encore « Strutter, nothin' to lose ».

Loin de se décourager, le collectif repart en studio et travaille sur « Hotter than hell » paraissant toujours en 1974.


La percée

Suivant le même chemin que le précédent par l'absence du succès, le groupe travaille davantage encore leurs prestations scéniques en présentant un spectacle ultra-coloré avec des guitares qui prennent feu et les mises en scènes telles que Peter Criss qui monte dans les airs. Le public de Kiss commence peu à peu à s'élargir.

L'album suivant « Dressed to kill » reflète cette percée vers le succès. Voyant que les salles se remplissent de plus en plus lors des spectacles du groupe, leur manager programme alors des grands spectacles dans le but de produire un album live d'une visée commerciale.

Quinze jours après sa parution « Alive! » est numéro 9 au US chart, est certifié disque d'or et ne tarde pas à être couronné de platine. Il ne suffit ensuite que quelques semaines de plus au groupe pour être promu parmi les plus illustres formations de rock américaines. La kissmania est née.

Par la suite, le groupe travaille avec plusieurs producteurs dont Bob Ezrin avec qui ils sortiront « Destroyer » en 1976 considéré aujourd'hui comme un classique de rock made in US.

L'opus contient entre autres les tubes « Shout it out loud » et la fameuse Chanson intitulée « Beth » interprétée par Peter Criss. Franchissant un nouveau cap, Kiss poursuit leur chemin par des tournées européenne et américaine offrant des shows encore plus excentriques et spectaculaires.

Après la sortie de « Rock n'roll over », Kiss part au Japon où la kissmania sévit également. Effectuant une série de concerts, le groupe battra même le taux d'affluence des Beatles au Budokan.

En pleine gloire et au sommet de leur carrière, la pression du succès semble peser sur Peter Criss et le guitariste Ace Frehley engendrant quelques tensions. Kiss décide alors de prendre un peu de recul en s'offrant un peu de vacances.

Entre-temps, des produits dérivés du groupe sont mis sur le marché entretenant la kissmania.


Des hauts et des bas

De retour, le groupe se lance dans la production d'albums solo aboutissants à la production de quatre albums édités toutefois sous le nom de Kiss. Celui de Ave Frehley rencontrera le plus de réussite.

A l'avènement du disco, Kiss sort un nouvel album commun « Dynasty  » porté par le titre « I was made for lovin' you ». Incorporant des sons disco, les fans n'apprécient pas le changement de bord et Kiss rencontre alors un recul de sa popularité et de son succès.

Se perdant également dans leurs jeux de scènes, le collectif rencontre leurs premiers instants critiques. Bientôt Peter Criss sera exclu du groupe et Eric Carr prendra sa place. Ce dernier aura toutefois un tout autre personnage, celui du Renard.

Reprenant la route des tournées, c'est en ces débuts des années 1980 que Kriss effectuera ses spectacles les plus mémorables. Après l'élaboration d'un album-concept qui aurait du être suivi d'un long métrage du style de The Wall, les différends persistent dans le groupe avec Ace Frehley qui souhaite une reprise de leur style originel d'un rock pur.

Neil Bogart décédera peu de temps après et l'album suivant des Kiss sorti en 1981, « Music From the Elder », subira un cuisant échec au niveau des ventes. Marquant un retour vers le hard-rock, l'intégration du disco dans le précédent opus aura toutefois marqué au fer rouge la popularité du groupe.

Il leur sera en effet difficile de reconquérir leurs fans déçus malgré des titres comme « I love it loud » ou « Rock and roll hell » de l'album « Creatures of the night » sorti l'année suivante. Durant les années 1980, le groupe produira toutefois des albums à succès tels que « Crazy nights » en date de 1987.

Quoique sur le point d'exploser en raison d'une certaine lassitude de la part de son public, Kiss continue son aventure dans les années 1990 avec la parution des opus « Revenge » et « Carnival of souls: the final sessions ».

Encore actif à leur actuel, le groupe se produit encore sur scène. La tournée mondiale Alive 35 commémorant les trente-cinq ans de carrière de Kiss débutant en mars 2008 s'est poursuivit jusqu'en 2009.

Un énième album « Sonic Boom » est attendu pour le début du mois d'octobre 2009.

Ses photos