Sa biographie

Iconoclaste et volontiers provocateur, ce groupe exhale un parfum d'insolence et d'insoumission : une bouffée d'AIR frais dans la scène rock française.

Groupe composé de Catherine Ringer, née le 18 décembre 1957, et Fred Chic hin, né le 28 avril 1954.

Depuis les années 80, ce groupe exhale un parfum d'insolence et d'insoumission : une bouffée d'AIR frais dans la scène rock française. Iconoclastes et volontiers provocateurs, les deux artistes se sont rencontrés à la faveur d'une comédie musicale : "Flash Rouge" en 1979, à laquelle ils se contentaient de participer.

Sur la même longueur d'onde, ils ont immédiatement commencé à travailler, quitte à composer dans leur cuisine (ce qui est d'ailleurs toujours d'actualité !). Catherine, issue d'un milieu artiste et Fred refusent en bloc la simplicité et désirent créer ce que bon leur semble.

D'une petite scène à une autre, ils commencent à se fAIRe un nom dans le milieu branché parisien du début des années 80. Un premier disque, sorti en 1981, ne rencontre pas le succès escompté. Peu importe, il en faut plus pour décourager nos deux lascars.

En plein été 1985 la bombe "Marcia Baïla" explose sur les ondes et à la télévision. Le clip, réalisé par Philippe Gauthier, procède du succès incroyable de ce titre, écrit en hommage à la professeur de danse de Catherine, Marcia Moretto, récemment décédée d'un cancer. Le groupe se fait alors remarquer lors de concerts internationaux iconoclastes, Catherine n'ayant à peu près peur de rien sur scène.


"Cool frénésie"

Leur second album en 1986 : "The No Comprendo" est encore plus réussi que le premier. Qui n'a jamais fredonné "Andy", "C'est comme ça" ou le très fameux "Les histoires d'A" ? A partir de ce moment, le groupe se fait une place en Amérique, le côté "frenchy destroy" plait assurément aux yankees !
Incursion au cinéma avec Godard qui a filmé une cession d'enregistrement de l'album, puis nouveau succès du disque pour Catherine qui interprète avec Marc Lavoine "Qu'est-ce que t'es belle".

Novembre 1988, l'album "Marc et Robert" cède un peu à la facilité musicale. Pourtant "Le petit train", qui traite sur un ton allègre de la déportation, reste une brillante réussite servie, une fois encore, par un clip superbe.

Comme si une étape était franchie, le groupe décide de prendre davantage son temps avant de sortir un nouveau disque. "Système D" ne sort en effet qu'en 1993. Si "Y'a d'la haine", "Get up older" sont largement diffusés, l'album déçoit un peu.

Le groupe continue sans relâche à se produire, la voix magnifique de la chanteuse se prête également à d'autres expériences, comme ce tour de chant avec l'accordéoniste Richard Galliano. Une constante chez les Rita Mitsouko : toujours surprendre. Ils ne suivent aucune route, cédant le plus souvent à leurs instincts et envies.

L'album "Acoustique" en 1996, est le reflet d'un passage remarqué à la Cité de la Musique.

En 2000 sort "Cool Frénésie", oeuvre toujours aussi iconoclaste, mais plus "sage". Les concerts liés à cette sortie font salles combles partout, le public ne se lasse pas de ce duo fascinant.

«Bestov», qui sort en novembre 2001, est une compilation de 17 tires accompagnée d’un DVD de 11 vidéos. Iso Diop (Trust) joue, coécrit 5 titres et coproduit l’album auquel ont également participé Glenn Ferris et Thomas Dutronc.

Leur 6e album studio «La Femme trombone» ne propose que des titres en français, et quelques morceaux instrumentaux. Il sort en septembre 2002, mais a été enregistré en même temps que les Rita jouaient deux concerts «carte blanche» avec l’orchestre Lamoureux, qui donne lieu, en 2004, à l’album live, «En concert avec l’Orchestre Lamoureux». Trois singles («Triton», «Sacha», «Tu me manques») sortent et deux clips. Le groupe part en tournée en septembre et octobre. L’album est très apprécié de la critique et connaît n succès commercial. Il entre en 5e place des meilleures ventes d’album et reste classé jusqu’en janvier 2003.

En septembre 2006, ils enregistrent avec Azzedine Djelil la musique du spectacle «Les Noces de l'Enfant-Roi», création d’Alfredo Arias avec lequel Catherine Ringer avait déjà travaillé en 2002 pour sa comédie musicale «Concha Bonita».

2007: Création intense et fin de partie pour Fred

Le dernier album des Rita Mitsouko, «Variéty», sort en France, le 23 avril 2007. Une version en anglais, «Variety», sort en juillet. L’album est sobre, les chansons fortes, la musique pop-rock.

C’est ensuite une tournée européenne des festivals, en Espagne, en Allemagne, en Suisse ou encore en Italie. Leur dernier live est filmé au festival Rock en Seine à Paris, le 25 août 2007.

Le 8 octobre 2007, un mini-album composé de six titres et intitulé «The Eye More Variéty», sort à son tour. Le groupe part en tournée, mais en novembre, ils sont contraints d’en annuler une partie en raison de l’état de santé de Fred Chichin. Le 13 novembre, courageusement, Catherine Ringer monte seule sur la scène de l’Olympia.

Le 28 novembre 2007 au matin, Frédéric Chichin meurt, à 53 ans, d’un cancer foudroyant du pancréas, diagnostiqué deux mois auparavant, lié à une hépatite C. Le groupe devait se produire le soir même à l'Olympia.

Catherine Ringer reprend, à partir du 14 mars 2008, la tournée interrompue par la mort de Fred Chichin, avec le même groupe, mais sans remplacer Fred, sous le titre «Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more». La même année, sort «Variéty remixes».

Le 27 juillet 2008, Ringer donne la dernière représentation de la tournée Variéty à Montréal, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal. Elle poursuit seule sa carrière, avec succès.

Les dernières actus des Les Rita Mitsouko

Ses vidéos