Biographie Line Renaud

Jacqueline Enté Né(e) le 2 juillet 1928 (88 ans)

Sa biographie

De l'Armentières natale aux ondes de la Radio Lille

La petite Jacqueline Enté débarque son minois blond le 2 juillet 1928. Elle fait le bonheur d'un couple modeste de l'Armentières basé à Pont-de-Nieppe. Les bonnes fées penchées sur le berceau de la petite fille lui font le cadeau d'un père qui l'initie tôt à la musique.

Trompettiste à ses heures perdues, ce dernier éveillera la future Line Renaud aux joies des mélodies et du rythme. Se présentant à un concours à l'âge de 7 ans, la petite fille sort son épingle du jeu, le doigt dans le nez. Beau présage d'un brillant futur, alors que la guerre éclate et que la famille est dispersée.

Adolescente, Line Renaud affiche une personnalité vive et enjouée. Elle amuse la galerie, en chantant pour les soldats de passage au café de sa grand-mère. Mais Line Renaud a des rêves plein les yeux et ne veut pas se contenter de si peu.

Vers le milieu des années 40, elle se présente à une audition et ébahit le jury qui s'attend à du chant classique, en entonnant « Sainte-Madeleine » de Loulou Gasté. La jeune fille porte une admiration sans bornes à ce compositeur populaire de son époque.

C'est dans son répertoire qu'elle puise naturellement les titres qu'elle interprète, peu de temps après, pour Radio Lille. À défaut de satisfaire aux exigences du Conservatoire, Line Renaud aura en effet, réussi à séduire les responsables de program me de cette onde locale.


Un avenir plein de promesses


Dans la ville Lumière, où elle débarque au lendemain de la Guerre, Line Renaud est accueillie à bras ouverts. Les Folies Belleville lui donnent sa chance et celle-ci lui sourit pour de bon, un jour de septembre 1945, quand elle croise la route de son idole.

Loulou Gasté
reconnaît le potentiel de la jeune fille et prend à coeur de la propulser sur le de vant de la scène. C'est à cette époque qu'elle acquiert son nom d'emprunt. Encadrée, relookée, elle se fait découvrir par un plus large public, grâce à l'émission dominica le de Radio Luxembourg, où elle chante les compositions de son mentor.

« Ma cabane au Canada » reste une référence dans l'évolution de sa carrière. Le Prix du Disque, que lui apporte cette chanson en 1947, est la preuve que le talent de la jeune femme est avéré.

La carrière de Line Renaud est pleinement lancée et la jeune femme est vite propulsée sur le devant de la scène française et internationale. Des plateaux de télévision américains au Waldorf Astoria, elle bril le de tout son talent. Elle subjugue le public par son apparition dans les revues du Moulin-Rouge.


Line Renaud : une femme de tous les fronts

Débutant sur le grand écran au dé but de s années 50, Line Renaud y fera de fréquents retours, jouant notamment dans « La madelon » en 1955 et se faisant diriger plus tard, par Coli ne S erreau etClaude Lelouch .

Elle côtoiera, par ailleurs, d'autres grandes figures du cinéma, tels Thierry Lhermitte , Vincent Lindon , Catherine Deneuve , ou encore Ja ne S eymour. On la voit à l'affiche du succès commercial deDany Boon « Bienvenue chez les Ch'tis », en 2008.

Parallèlement, les planches lui doivent quelques grands moments, comme en 2007, où elle joue une pièce dePierre P almade intitulée « Les fugueuses ».

En dehors de la scène et loin des projecteurs, Line Renaud révèle le profil d'une humaniste de première classe. Elle s'investit profondément pour la cause des sidéens, aux côtés de ses amis artistes. À partir de 1994, année de création de Sidaction, elle ne cesse de mobiliser l'opinion sur le sort des victimes et la nécessité de financer les recherches sur la maladie.

Line Renaud
déménage "Rue Washington"

La grande dame, que la perte de son Loulou Gasté a pourtant ravagée, en 1995, est restée fidèle à toutes ses convictions. Elle a été décorée de la Légion d'Honneur en 1994 et faite Grand officier de l'Ordre national du Mérite, en 2008. Couronnement d'un parcours, dont la postérité continuera longtemps de vanter les mérites.

A l'été 2010, Line Renaud entre en studio pour enregistrer un nouvel album.
"Rue Washington", sont titre, est un hommage à l'adresse où Line Renaud devait signer son premier contrat de disques avec Loulou Gasté, qui n'était pas encore son époux.
Cet opus contient quatorze chansons inédites composées par Julien Clerc, Marc Lavoine, Christophe Mahé, Alain Chamfort, ou encore Adamo.
 

Les dernières actus de Line Renaud

Ses photos