Little Richard

Richard Wayne Penniman Né(e) le 5 décembre 1932 (83 ans)

Sa biographie

Le début de sa carrière

Durant son enfance en Georgie, aux côtés de ses onze frères et soeurs, Richard Wayne Penniman est bercé par la musique gospel, que lui inculque son père adventiste, Assassiné en 1952.

Deux ans plus tard, il remporte un concours à Atlanta qui lui permet de signer un contrat avec la RCA. Il enregistre alors quelques titres qui ne rencontrent pas l'écho escompté.

Il faut attendre cette maquette de blues et de R&B, envoyée à la Speciality Records pour que débute sa carrière. La maison de disques, qui est emballée, lui fait signer un contrat en 1955 et lui demande de gagner la Nouvelle Orléans.


"Tutti frutti", son premier tube

C'est là, qu'il fredonne lors d'une pause en séance d'enregistrement le devenu légendAIRe " Tutti frutti ". Un titre plutôt obscène et quelque peu absurde. Pour autant, Robert Blackweel, qui décèle le potentiel de l'artiste et de la chanson, lui fait modifier les paroles. Le producteur ne s'y est pas trompé. En 1956, " Tutti frutti " est d'abord un succès avant de devenir un classique du rock roll.

La notoriété de Little Richard devient grandissante avec : "Long Tall Sally" (1956), "Rip it up" (1956), "Jenny, Jenny" (1957) et " Good Golly, Miss Golly "(1958).

A la manière d'unJerry Lee Lewis , Little Richard ne laisse aucune chance au piano qui s'emballe au rythme de ses excentricités (des yeux soulignés d'une couche de crAyon, des cheveux dressés sur la tête et des interprétations ponctuées de " Woo ") lors de ses prestations scéniques.


Personnage excentrique

Son personnage gagne encore en popularité lorsqu'il joue dans " Don't knock the rock " aux côtés deBill Haley dans le film de Fred Sears en 1956. Il s'offre même, la même année, une apparition dans " La Blonde et moi " de Frank Tashlin, aux côtés de Jane Mansfield, Fats Domino, les Platters et Gene Vincent .

Sa carrière marque une pause à partir de 1957. L'artiste rompt avec les artifices qui cachent son homosexualité non assumée.

Litlle Richard
en termine donc avec le maquillage, les bagues et les chaussures fantaisie. Il entre en religion. Devenu pasteur puis ministre de l'église adventiste, il chante de nouveau du gospel sous le regard bienfaiteur de Quincy Jones.


Little Richard aux côtés des Beatles et des Rolling Stones


En 1962, il effectue une tournée en Angleterre, durant laquelle les Beatles et les Rolling Stones lui témoignent leur admiration.

Il n'en fallait pas tant... Little Richard part avec les Beatles qui assurent sa première partie à Hambourg. Quant aux Rolling Stones, ils ne manquent pas non plus ses premières parties avec les Everly Brothers. Il s'offre même un guitariste de renom, un certain Jimi Hendrix.

Dès lors, l'artiste oscille entre religion et chant sous oublier le cinéma avec lequel il renoue en 1986, lorsqu'il joue dans le " Clochard de Beverly Hills " de Paul Mazursky, aux côtés de Bette Midler ; un remake du long métrage de Jean Renoir " Boudu sauvé des eaux ".

En 1992, il enregistre son dernier album " Shake It All About " pour le compte de Disney. Les années suivantes, sa maison de disques sort 2 compilations, en 1996 et 2006. Depuis sa carrière, récompensée par un Grammy Awards en 1993, est jalonnée d'apparitions en tous genres qui rappellent la place prépondérante occupée par Little Richard dans la légende du rock and roll.

Les dernières actus de Little Richard