Le film de Madonna assassiné par les critiques

WE, le nouveau long-métrage de Madonna présenté à la Mostra de Venise, est loin d’avoir conquis le milieu du septième art.

madonna432 © NRJ
Malgré l'échec cuisant de son premier film, Obscénité et Vertu en 2008, Madonna n’a pas renoncé à sa carrière de réalisatrice. Son deuxième long-métrage, WE, a ainsi été présenté ce week-end à la Mostra de Venise, l’un des plus prestigieux festivals du monde… et a été véritablement hué par l’ensemble des critiques.

"Une folie, pleine de minauderies"

Madonna
avait choisi un sujet ambitieux, un film historique retraçant l’histoire d’amour entre le roi britannique Edouard VIII et l’américaine Wallis Simpson. Les médias anglais n’ont visiblement pas apprécié le regard de la star de leur pays.

"La vision de Madonna sur l’histoire de Wallis Simpson laisse bouche bée. "C’est une folie, pleine de minauderies et malmenée de bout en bout ", assassine ainsi The Guardian. "Le film est parfois drôle, mais involontairement", continue le Times of London.

Chacun s’accorde à dire que les costumes sont très beaux… et que c’est tout l’intérêt du film. "Le film n’a pas grand-chose pour lui, si ce n’est des décors somptueux et des costumes très recherchés", analyse ainsi le très respecté Variety. "Les dialogues prêtent à rire et les acteurs offrent de faibles performances". Quant au Hollywood Reporter, il trouve que "le film est très joli. Un peu comme un long clip. L'ensemble est artificiel, calculé et faisandé !"

Un film remanié ?


Toutes ces critiques assassines n’ont pas découragée Madonna, qui compte bien défendre son film jusqu’au bout. Il devrait ainsi être présenté au Festival de Toronto dans quelques jours. Mais si les journaux restent aussi durs, la production pourrait imposer des coupes importantes au long-métrage, avant sa sortie très attendue aux Etats-Unis en décembre prochain.

Madonna - Les dernières actus