Mark Knopfler

Mark Knopfler Né(e) le 12 août 1949 (67 ans)

Sa biographie

Dire Straits se forme

Mark Knopfler voit le jour le 12 août 1949 à Glasgow (Écosse).

Très tôt, le jeune homme s’initie à la guitare grâce à son frère, David. Intéressé par la musique, il se décide à créer le groupe Dire Straits, en 1977.

La formation compte parmi ses membres : son frère David Knopfler à la guitare, Pick Withers à la batterie et enfin John Illsley à la basse.

Un an plus tard, les rockeurs sortent leur premier hit « Sultans of swing ». Ce tube va se retrouver sur leur premier disque « Dire Straits ».

Dès lors, le succès devient la compagne du groupe, des albums « Making movies » (1980) à « Love over Gold » (1982) en passant par « Brothers in arms »(1985), les éloges sont toujours au rendez-vous.

Parallèlement à Dire Straits, Mark Knopfler s’illustre en solo dans la composition de bandes originales de films, notamment : « Local hero », « Des hommes d'influence », « The princess bride » ou encore « Last exit to Brooklyn ».


Un artiste très demandé

Le chanteur compose également pour des artistes tels que : Sting , Tina Turner ou encore Bob Dylan .

Marquant une pause avec Dire Straits, il s’illustre avec le groupe The notting hillbillies. Ensemble, ils sortent le disque « Missing… presumed having a good time ».

Malgré cette réussite, un certains poids commence à peser sur les épaules de Mark Knopfler . C’est ainsi qu’après une incroyable tournée de 300 concerts, l’artiste décide de marquer une pause avec son groupe.

De retour dans son groupe initial, la formation offre l’opus « On every street »(1991).
C’est en 1996 que la carrière solo du chanteur débute véritablement avec : « Gold en Heart ».

Cet album qui résonne quelque peu comme un disque de Dire Straits, possède cependant beaucoup plus de ballades. Mark Knopfer fournit ici un travail tout particulier sur l’élaboration des mélodies.  


Mark Knopfler toujours en solo

Une nouvelle fois, l’artiste participe à des musiques de films dans : « Des hommes d’influence » (1998) ou encore « Metroland » (1998).

En 2000, l’opus « Sailing to Philadelphia » voit le jour. Ce disque qui contient notamment les titres « What  is it » ou encore un  duo avec Van Morrison sur « The last laugh ». C’est le plus grand succès en solo de Mark Knopfler .

Deux ans plus tard, l’interprète revient avec « The ragpicker’s dream ». Hélas, malgré la qualité,  sa nouvelle création ne remporte pas le succès du précédent opus.

En 2004, un nouveau disque voit le jour, il s’agit de « Shangri-La ». Sur cet album le style ne diffère pas énormément des anciennes productions.


Mark Knopfler et Emmylou Harris

Même si le succès n’équivaut pas à celui de Dire Straits, il lui permet tout de même de partir en tournée après chacune de ses sorties d’albums.

En 2006, l’artiste habitué aux collaborations, notamment avec : Eric Clapton , Bob Dylan ou encore The Dandy War hols, collabore avec la chanteuse Emmylou Harris sur l’opus « All the roadrunning ».

Toujours aussi désireux de produire, l’artiste s’illustre en 2009 avec l’album : « Get lucky ».

Ses photos