Biographie Mary Hopkin

Mary Hopkin Né(e) le 3 mai 1950 (66 ans)

Sa biographie

Présentation

Née le 3 mai 1950 à Pontardawe, Pays de Galles, Mary Hopkin se passionne dès son plus jeune âge pour la musique. Toute jeune, elle suit régulièrement des cours de chant, avant d'intégrer à l'adolescence, son premier groupe amateur.

Elle devient alors chanteuse au sein du groupe local de folk nommé The Selby Set and Mary, avec lequel elle sortira chez le label local Cambrian Records un EP entièrement chanté en gallois.

Par la suite, elle participe dans la même année à l'émission télévisée britannique Opportunity Knocks et finit lauréate de ce concours de jeunes talents. Suite à cette victoire, elle devient très célèbre à travers toute la Grande-Bretagne et est très vite sollicitée par un certain Paul McCartney pour enregistrer auprès de Apple Records, le label des Beatles.

Elle rentre ainsi dans l'histoire de la musique comme étant l'une des premiers artistes à avoir été signés chez Apple.

Forte de sa popularité précoce, Mary Hopkin sort en août 1968 son premier single intitulé « Those were the days », qui se place en quelques semaines à la première place du chart U.K. ainsi qu'aux sommets du Billboard Hot 100.

Quelques mois plus tard, elle participe au Pop Experience et y chante « Plaisir d'amour », « Morning of my life » et « Turn turn turn ». Elle est ensuite appelée à chanter sur les bandes originales des films « Where's Jack? » et « Kidnapped », de Stanley Baker.


En pleine ascension vers la gloire

Désormais célèbre, Mary Hopkin sort en février 1969 son premier album intitulé « Postcard », produit par Paul McCartney . Ce premier opus se classe alors à la troisième place du chart britannique d'albums.

Aux States, « Postcard » est classé dans le Top 30 du Billboard. Un mois plus tard, un autre single intitulé « Goodbye » vient renforcer la popularité de Mary Hopkin, en squattant la deuxième place du chart national.

L'année d'après, un troisième single à succès intitulé « Temma harbour » et classé dans le Top Ten britannique vient confirmer sa stature de grande star de Chanson s locales.

En mars 1970, Mary Hopkin connaît la consécration de sa carrière, lorsqu'elle est choisie pour représenter la Grande-Bretagne au concours Eurovision. Elle y chante « Knock knock, who's there? » et finit à la seconde place du concours.

Ce dernier single sera plus tard un grand succès, se plaçant à la deuxième place du chart UK et facilitant ainsi la vente de son second album, « Earth song, ocean song », produit en octobre 1971 par son mari Tony Visconti.

Mary Hopkin enchaîne ensuite plusieurs séries de concerts de grande envergure, dont certains effectués en Australie. Par la suite, elle s'éclipse des devants de la scène pour s'occuper de sa vie de famille, mais continuera néanmoins d'enregistrer.

Mis à part sur ses propres singles, Mary Hopkin est également présente sur de nombreuses Chanson s produites par son mari. À titre d'exemple, on cite une participation en tant que choriste ou en featuring sur des Chanson s de Osibisa, Ralph McTell, Tom Paxton, Bert Jansch ou encore David Bowie, Thin Lizzy, Carmen et Sparks .


La suite

En 1976, Mary Hopkin effectue son grand come-back et sort les singles « If you love me (I won't care) », « Tell me now » et « Wrap me in your arms », chez le label Good Earth Records, appartenant à son mari.

Dans la même année, elle est l'invitée de Bob Johnson et de Pete Knight, dans leur album conceptuel « The king of Elfland's daughter ». Mary Hopkin enchaîne les tournées, les festivals et les apparitions télévisées.

En 1980, elle fait brièvement partie du groupe Sundance aux côtés de Mike Hurst et de Mike de Albuquerque, qu'elle quittera après seulement un single et quelques concerts. L'année suivante, Mary Hopkin et Tony Visconti divorcent.

En 1982, elle interprète la Chanson « Rachael's song » pour la bande originale du film « Blade runner ». En 1984, elle est sollicitée par Peter Skellern et Julian Lloyd Webber à les rejoindre au sein du groupe Oasis . Le groupe ne produira alors qu'un seul album, avant de se séparer.

En 1988, elle fait partie du projet d'album de George Martin, qui revisite en musique « Under milk wood ». Mary Hopkin revient dans le circuit des charts d'albums en 1989, en sortant chez le label Trax Records l'album « Spirit ».

De 1990 à aujourd'hui, elle enchaîne les collaborations avec des grands noms, dont The Chieftains, Julian Colbeck, Marc Cerrone ou encore The Crocketts, Robin Williams, Dolly Parton et Dave Cousins.

Parmi ses dernières oeuvres en date, on cite les albums « Valentine », « Recollections » et « Now and then », sortis chez son propre label Mary Hopkin Music, respectivement en 2007, 2008 et 2009.