Michael Jackson : ses 10 tubes inoubliables

Le « Roi de la Pop » a enchaîné les succès comme aucun autre artiste ne l'a fait. Retour sur les dix plus mythiques de sa carrière.

Michael Jackson © Getty

« Don’t Stop ’Til You Get Enough » (1979)

Michael Jackson sort « Off the Wall », son cinquième album studio, en 1979. « Don’t Stop’ Til You Get Enough » est en première position sur la tracklist et représente surtout la toute première chanson solo sur laquelle le chanteur ait eu le total contrôle artistique. Elle se classe numéro un du Top 100 américain et remporte un succès mondial.

« Rock With You » (1979)

Michael Jackson ne se contentant jamais d'un unique tube par album, sort « Rock With You » comme second single de son opus « Off The Wall » (1979). Là encore, c'est un succès et le morceau se faufile jusqu'à la première place du Top 100 US.

 

« Billie Jean » (1982)

Michael Jackson choisit de sortir « Billie Jean » comme second extrait de son disque « Thriller », dans les bacs en 1982. L'artiste a lui-même écrit et composé ce tube, produit avec l'aide de Quincy Jones. Le morceau représente l'une des plus belles performances de single en solo de Michael Jackson. « Billie Jean » est resté dans les annales grâce à son clip, dans lequel le chanteur exécute pour la première fois son fameux moonwalk.

« Beat It » (1982)

Michael Jackson avait l'embarras du choix en matière de single pour « Thriller » (1982), l’album de tous les records. Après « Billie Jean », il opte donc pour « Beat It ». La chanson a notamment marqué les esprits avec le solo de guitare d'Eddie Van Halen, mais aussi avec son clip, dans lequel on voit le chanteur parvenir à réconcilier deux gangs rivaux grâce au pouvoir de la musique et de la danse.

« Thriller » (1982)

Michael Jackson a réservé sa chanson « Thriller » pour la fin, sortant le morceau issu de l'album éponyme (1982) en tant que septième et dernier single. Le tube est entré dans la légende grâce à sa vidéo de 14 minutes, un court-métrage talentueux et horrifique, dans lequel une bande de zombie reprend vie et exécute une chorégraphie parfaitement menée par Michael Jackson.

« Bad » (1987)

Michael Jackson devait, à la base, partager « Bad » en duo avec Prince. La chanson trouve finalement sa place en tant que second single de l'album du même nom, sorti en 1987. Le tube a, une fois encore, bénéficié de sa vidéo associée : cette fois-ci un court métrage de 18 minutes, réalisé par le très doué et pointilleux réalisateur Martin Scorsese.

« Smooth Criminal » (1987)

Michael Jackson raconte dans « Smooth Criminal », l'histoire d'Annie, une femme qui vient de se faire violemment attaquer par un homme. Le tube est extrait, ici encore, de l'opus « Bad », sorti en 1987. Dans le vidéo clip, Michael Jackson porte pour la première fois des pansements autour des doigts et un bandeau au biceps, deux de ses marques de fabrique.

 

« The Way You Make Me Feel » (1987)

Michael Jackson signe ici le troisième extrait du disque « Bad » (1987). « The Way You Make Me Feel » se classe numéro un au Top 100 américain, prouvant une nouvelle fois qu’il est le maître du jeu.

« Black or White » (1991)

Michael Jackson sort « Dangerous » en 1991, avec le succès qu’on lui connaît. Parmi les singles devenus des tubes de cet album, on compte « Black or White », le tout premier à sortir. Le chanteur y dénonce le racisme et affiche une position ferme, prêt à affronter les sujets clivants.

 

 

 

 

« Remember the Time » (1991)

 

Michael Jackson a décidé que « Remember the Time » sortirait en tant que deuxième single de son album « Dangerous » (1991). La chanson est très bien reçue par la critique et se classe avantageusement dans les Charts internationaux. Le clip, tourné par John Singleton, se déroule dans l'Égypte ancienne et accueille de prestigieux invités vedettes, tels qu'Eddie Murphy, Iman ou encore Magic Johnson.

 

 

 

Michael Jackson - Les dernières actus