« This is it », la tournée de l’impossible

5 mars 2009, Michaël Jackson donne une conférence de presse à Londres et annonce une série de concerts. La nouvelle crée l’événement au niveau planétaire puisque Michael Jackson n’était pas remonté sur scène depuis 1997 avec « History world tour ». Et ce titre prophétique donnée à cette ultime tournée « This is it »

This is it nostalgie
1/24
C’est dans la salle de l’O2 Arena de Londres que Michael Jackson aurait du se produire pour une série de 50 concerts, débutant le 13 juillet 2009 pour s’achever le 6 mars 2010.

Une salle à la mesure de l’étoffe de Michael Jackson, puisque 23.000 personnes pouvaient entrer à chacune des représentations.
1 million de billets avaient d’ailleurs déjà été vendus au moment de son décès, le 25 juin 2009.

Au départ, une quinzaine de représentations est programmée, mais dés l’ouverture des pré-vents de tickets le 11 mars 2009, de nouvelles dates s’ajoutent pour atteindre 50 concerts.

Cette prolongation excessive de la tournée, voulue par la production, pousse Michael Jackson à montrer son mécontentement lors de la conférence de presse qu’il donne à l’O2 Arena le 5 mars 2009. C’est un Michael Jackson hésitant, parlant peu, qui finalement annonce… « This is it ».


This is it en deux parties

« This is it » devait marquer le retour du King of pop sur scène après son « History world tour » datant de 1997.
En effet, son agent avait laissé entendre que « This is it » devait augurer d’une tournée mondiale débutant par Londres, si les accords avec les autres salles et dates satisfaisaient Michael Jackson.

C’est la mort tragique de Michael Jackson, le 25 juin 2009, qui met fin au rêve de millions de fans de retrouver le King of pop sur scène.

La tournée aurait du s’étaler sur plusieurs mois, en deux série de concerts. 1.150.000 sièges auraient été comblés pour toute la première série, débutant le 13 juillet 2009 pour s’achever le 29 septembre de la même année.

Et après une pause, Michael Jackson serait remonté sur cette scène dés le 7 janvier 2010 pour clôturer ses représentations le 6 mars 2010.


This is it…le film

Suite à cette disparition qui marque à jamais le monde musical, un film est réalisé.
« This is it » voit le jour, le 28 octobre 2009, sous la forme d’un documentaire musical retraçant non pas ce que fut, mais ce qu’aurait dû être cette tournée.

Dans le film de Kenny Ortega, les fans retrouvent les dernières répétitions du King of pop. Les séquences sont filmées au Staples Center de Los Angeles, là où se sont déroulées les obsèques publiques de l’interprète de « Beat it ».

Sur la centaine d’heures tournées durant les répétitions, 1h52 est retenue pour compiler les meilleurs moments de ces instants qui auraient du figurer sur le bonus du DVD de la tournée.

Au final, Michael Jackson interprète dans ce film 22 de ses titres parmi lesquelles « Thriller », « Black or white », « This is it », « Billie Jean » ou encore « I just can’t stop loving you », « Dirty Diana », « Smooth Criminal » et le fameux « Heal the world ».

Un succès plus que flagrant puisque le documentaire, projeté sur deux semaines a généré 1.544.540 entrées en France et 71.844.424 entrées aux Etats-Unis, se place en tête du box office mondial, avec un cumul de recettes de 101 millions de dollars, cinq jours seulement après sa sortie sur les écrans.

Au-delà de la mort, Michael Jackson aura tout de même réussi à réaliser un nouveau record : ce film-concert et documentaire reste le plus vu en salles de l'histoire.

La bande originale de « This is it » sort, elle, en CD le 26 octobre 2009, suivie le 1er mars 2010 par la sortie DVD du film.

Dans le film, les fans n’ont qu’un aperçu de ce que Michael Jackson aurait pu montrer sur scène, sans compter sur les artistes qui auraient dû se produire auprès de lui.


Les artistes aux côtés de Michael Jackson…

Après la sortie du film, le monde a découvert une jeune artiste guitariste : Orianthi Panagaris. Repérée directement par Michael Jackson, cette jeune anglo-saxonne, véritable surdouée de la guitare, aurait accompagné le King of pop sur plusieurs de ses titres, dont un solo.

Au fil du temps, les langues se délient et une pléiade d’artistes s’est revendiquée comme ayant été contacté pour participer aux concerts de Michael Jackson.

La dernière vedette en date reste Lady Gaga qui déclare : « On m'a en effet demandé de faire les premières parties de la tournée de Michael, notamment pour le concert de l'O2 Arena, à Londres, on y travaillait déjà quand il est mort ».
La blonde de « Poker face » qui pour certains serait une héritière musicale du King of pop.


…et les successeurs ?

Bien évidemment Michael Jackson était unique et lui chercher un successeur semble impossible. Cependant, en musique comme ailleurs l’adage est toujours valable : « Le roi est mort, vive le roi ».

Et parmi les noms les plus évoqués, il faut d’abord parler de Prince. Le rival de toujours cumule tout de même, à 52 ans, plus d’une centaine de millions d'albums vendus depuis 30 ans de carrière.

Vient ensuite le chanteur plus jeune Usher, qui avait notamment dansé sur scène avec Michael en 2001 au Madison Square Garden de New York.

L’artiste avait même chanté, très ému, près de son cercueil lors de la cérémonie hommage au Staples Center de Los Angeles.

Plus récemment, une autre artiste est venue agrandir la liste des successeurs de Michael Jackson : Rihanna ou encore Justin Timberlake.

Il reste tout de même une petite tête blonde que beaucoup attendent : le propre fils de Michael Jackson, Prince Michael II, aussi surnommé Blanket.

Si la fibre artistique et le talent sont transmissibles, les fans doivent espérer de tout cœur que le jeune « bambi » hérite de son père.

Michael Jackson - Les dernières actus