Biographie Michel Delpech

Jean-Michel Delpech Né(e) le 26 janvier 1946 (70 ans)

Sa biographie

Les premiers succès

Jean- Michel Delpech , alias Michel Delpech, est né le 26 janvier 1946 à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine. 
D'une enfance passée sans heurt et à l'abri du besoin, Michel Delpech conserve une force tranquille. S'il rêve de journalisme, la chanson l'attire.
Il aime les voix puissantes tout comme les chanteurs à texte.

En 1964, Roland Vincent entre dans sa vie artistique. La collaboration des deux hommes sera à l'origine de nombreux succès.
Toutefois, « Anatole », leur premier 45 tours, passe inaperçu.
C'est en interprétant « Chez Laurette », dans la comédie musicale « Copains-Clopants » que les spectateurs découvrent et adoptent Michel Delpech.

En 1966, l'album « Inventaire 66 » trouve son public. La véritable consécration, il la devra au producteur de Mireille Mathieu , Johnny Starck, qui a décidé de s'occuper de lui.

En 1968, il obtient la reconnaissance de ses pairs avec le Grand Prix du disque pour « Il y a des jours où on ferait mieux de rester au lit ».

Le public fredonne les années suivantes des tubes comme « Wight is Wight », « Paul chantait Yesterday ».

1971 est une année à marquer d'une pierre blanche avec l'incontournable « Pour un flirt ». Au cours des années 1970, Michel Delpech s'impose comme une solide référence dans la chanson française. Son répertoire est à l'image de cet homme au sourire un peu triste : tantôt joyeux, tantôt poignant.


Nostalgie

L'année suivante, le chanteur s'affranchit de Starck et Roland Vincent.
Comme s'il avait sans cesse besoin de se prouver son talent, il travaille dur et se consacre uniquement à sa vie de vedette. « Les Divorcés », « Que Marianne était jolie » ponctuent ces nouvelles années de même que « Quand j'étais chanteur ».

Autre virage en 1976 avec « Le Loir et Cher », chanson qui fleure bon le terroir et la vie au grand air.

Pourtant, alors que tout semble s'enchaîner à merveille, la mécanique se grippe et Michel Delpech traverse une grave crise existentielle. L'écriture d'un roman lui permet de relater ses errances. Sa vie de chanteur se morcelle.


Difficile retour

En 1983 sort un 45 tours, « Animaux, animaux ». Difficile toutefois d'abandonner la chanson : c'est regonflé à bloc que le chanteur écrit un nouvel album « Loin d'ici », en 1985.

Sans égaler ses triomphes passés, le disque se vend correctement. Michel Delpech a ses fidèles, comme l'attestent les ventes de ses best-of.
Avec Didier Barbelivien , le chanteur co-écrit « J'étais un ange », suivi par un autre album en 1992, « Les Voix du Brésil », le tout couronné par un passage remarqué à l'Olympia.

A 50 ans, le chanteur se sent plus serein face à la vie. Sobrement intitulé « Le Roi de Rien », son neuvième album qui sort en 1997 touche par sa grande sincérité. « Cartier-Bresson », « Sans remord ni regret » sont dans l'air du temps et le chanteur collabore avec Jean-Louis Murat et Pascal Obispo .

Après une période silencieuse au niveau musical, Michel Delpech retrouve les chemins des studios d'enregistrement.

Fin 2004, il sort l'album « Comme vous », avec de nouvelles chansons écrites par ses complices de longues dates, Jean-Michel Rivat et Pierre Grillet. Les musiques sont composées par Laurent Coulon.


« Michel Delpech & »

Pour marquer ses quarante ans de carrière, l'artiste revient en 2006 avec « Delpech & », une compilation de duos. Il interprète « Le Loir-et- Cher » avec Francis Cabrel et « Le Chasseur » avec Julien Clerc .

Il chante également « Wight is wight » avec Laurent Voulzy et « Quand j'étais chanteur » avec Alain Souchon , ainsi que « 30 manières de quitter une fille » avec Michel Jonasz .

Autant de titres, ou presque, présents sur le DVD et le double CD « Le Grand Rex 2007 », version live du disque « Delpech & ».

Au total, une trentaine de morceaux est interprétée avec des invités de l'album studio : Francis Cabrel, Alain Souchon, Bénabar ou encore Julien Clerc, mais également de nouveaux venus comme Vincent Delerm , Dani , Christophe , Alain Chamfort  ainsi que Roberto Alagna .


Un « Sexa » à cœur ouvert

A la fin de l'année 2007, Michel Delpech part en tournée, mais certaines représentations sont annulées en raison d'une intervention chirurgicale.

En décembre, il est opéré d'une péritonite aiguë, avant de reprendre sa tournée début 2009.

Le 15 juin 2009 sort « Sexa », qui apparait comme l'un des albums les plus personnels de l'artiste. C'est un opus en forme de bilan où se mêlent l'amour, la fraternité, la paix et le pardon.

L'artiste est toujours très aimé de son public et fait partie depuis 2011 de la tournée Âge tendre et tête de bois, où il réinterprète avec plaisir ses plus grands tubes.

Après une apparition dans le film « Les Bien-aimés » de Christophe Honoré en 2011, Michel Delpech joue son propre rôle dans « L' Air de Rien » de Grégory Magne et Stéphane Viard en novembre 2012. Dans cette fausse biographie, il fait ses débuts d'acteur avec brio.

En 2013, Michel Delpech doit annuler plusieurs dates de concerts après qu'on lui ait découvert un cancer de la gorge. Il meurt le 2 janvier 2016, à l'âge de 69 ans, des suites de la maladie.

Les dernières actus de Michel Delpech

Ses vidéos

Ses photos