Michel Jonasz : un acteur accompli

Michel Jonasz a réussi le pari d'une grande carrière artistique, aussi bien en musique que dans la comédie où ses apparitions sont toujours remarquées et remarquables. Focus sur le parcours de comédien du jazzman.

Michel Jonasz © getty images

Michel Jonasz au théâtre

C'est sur les planches qu'a démarré la destinée de comédien de celui qui se faisait encore appeler Michel Kingset pour sa carrière musicale. Dès 1964, Jonasz joue dans la pièce « Le temps viendra » de Guy Kayat à Villejuif, en banlieue parisienne, qu'il reprendra l'année suivante à Paris, au Théâtre Récamier. Jonasz évoluera finalement peu sur les planches. Il a composé puis mis en scène et interprété la pièce « Abraham écrit » de 2009 jusqu'en 2011. Il a récidivé en 2014 avec « La vie est une tarte aux pommes ». En 2017, Michel Jonasz est redevenu simplement comédien avec « Les Fantômes de la rue Papillon » de Dominique Coubes. Le chanteur déclarait, en 2016, au micro de « Télé Star » qu'il ne voyait pas « de différence énorme et de distance importante entre le fait d'interpréter une chanson sur scène et d'interpréter un personnage, cela reste le canal d'une émotion, d'un sentiment ».

Michel Jonasz au cinéma

Le chanteur de « Super Nana » (1985) a démarré son parcours d'acteur environ dix ans après le début de sa carrière de chanteur solo et quinze ans après ses débuts au théâtre. En 1979, il tourne « Rien ne va plus » de Jean-Michel Ribes, un film à sketches dans lequel il campe un guitariste. La reconnaissance vient très rapidement pour l’artiste, dès son deuxième long-métrage, « Qu'est ce qui fait courir David » (1982) d'Elie Chouraqui avec Francis Huster, Nicole Garcia et Charles Aznavour. Pour son rôle de Simon, il fut nommé au César du « meilleur second rôle » en 1983. La carrière de Jonasz au cinéma est surtout faite de seconds rôles attachants comme dans « Une pour toutes » de Claude Lelouch (1999) ou « La Doublure » de Francis Veber (2006). Depuis 2008, le jazzman participe avec bonheur à tous les films de Lucien Jean-Baptiste, de « La Première Étoile » (2008) à « Dieumerci ! » (2016), en passant par « Il a déjà tes yeux » (2017) ou encore, « La Deuxième Étoile » (2017).

Michel Jonasz à la télévision

Le parcours du joueur de blues, qui a débuté très jeune comme pianiste, à la télévision n'a véritablement commencé qu'en 2000, mais est depuis très soutenu. On l'a vu interpréter Bruno Coquatrix dans « Dalida » de Joyce Buñuel (2006). On le retrouve également dans la minisérie de TF1 « Les Virtuoses » (en 2010-2015) avec Frédéric Diefenthal. On l'a apprécié dans un épisode de « Camping Paradis » en 2016, la série à succès de TF1. Mais surtout, depuis 2016, il est l'un des personnages principaux de « Lebowitz contre Lebowitz » de Frédéric Berth, avec Clémentine Célarié et qui compte deux saisons et 16 épisodes au total.

Michel Jonasz - Les dernières actus