Biographie Michel Sardou

Michel Sardou Né(e) le 26 janvier 1947 (69 ans)

Sa biographie

Destiné à la scène

Michel Sardou est né le 26 janvier 1947 à Paris. Enfant des comédiens Fernand et Jackie Sardou, il ne pouvait finir que sur une scène. Dès le milieu des années 60, il commence à travailler sur des chansons avec la collaboration d'un certain Michel Fugain.

Repéré par Barclay, il sort un premier 45 tours en 1965 intitulé « Le Madras ». Après son service militaire, Michel Sardou revient avec « Les Ricains », un titre hommage qui aura un léger parfum de scandale, à une époque où Charles De Gaulle condamne la présence américaine au Vietnam.

Michel Sardou commence déjà à se forger une réputation de forte tête qui ne mâche pas ses mots, ce qui lui vaut d'être renvoyé de chez Barclay. Le chanteur intègre alors la maison de disques Tréma.


Les premiers succès

Ses 45 tours suivants lui permettent de conquérir le grand public, « Les Bals Populaires » ou « J'habite en France » sont de véritables succès. Suivront « La Maladie d'amour » en 1973, « Le Rire du Sergent » ou encore « Le France ». Au fil des années, l’artiste se crée un répertoire de chansons à textes qui témoignent de sa forte personnalité.

Les années 70 commencent sur les chapeaux de roue pour le chanteur. En 1976, il chante « Je suis pour », un texte qui évoque clairement son opinion sur la peine de mort. Michel Sardou continue à susciter les polémiques autour de sujets sensibles.

L'année suivante, « La Java de Broadway » et « En chantant » sont certainement plus consensuels.


Invitation au voyage

Les années 80 débutent avec des grandes envolées lyriques sur l'Irlande (« Les Lacs du Connemara ») et l'Afrique (« Afrique Adieu ») sans oublier l'entraînant « Être une femme ».

Mais Michel Sardou ne délaisse pas la polémique pour autant avec « Vladimir Ilitch », un texte contre le communisme, ou « Les Deux Ecoles », pour l'école privée. Ses prises de position tranchées font désormais partie du personnage.

En 1983, il enregistre plusieurs titres en duo avec son amie Sylvie Vartan, dont le succès « La première fois qu'on s'aimera ». En 1986, il chante la condition des femmes voilées dans « Musulmanes », qui sera accompagné d'un clip remarqué.


La polémique, sa touche personnelle

Les années 90 commencent avec l'album « Le Privilège » dont la chanson titre évoque cette fois l'homosexualité masculine. Puis, nouvelle polémique en 1992 avec « Le Bac G », un morceau que certains considèrent méprisant et condescendant.

Parallèlement, il continue à avancer dans sa carrière de comédien et joue dans une pièce de Neil Simon. Son public fidèle le suit toujours à chaque sortie d'album et répond présent à chaque concert. Les opus « Selon que vous serez » (1994), « Salut » (1997) et « Français » (2000) avec son titre sujet à controverse, sont une nouvelle fois des succès populaires.


Le chanteur essuie les plâtres

En 2001, Sardou prend la direction du Théâtre de la Porte Saint-Martin, prêt à perpétuer la tradition familiale de la scène. En septembre 2002, en compagnie de Brigitte Fosset et de son fils Davy, il y joue « L'Homme en Question » de Félicien Marceau.

Michel Sardou change de maison de disques en 2005 et revient à la chanson avec un nouvel album, « Du Plaisir », qui comprend notamment un duo avec Garou intitulé « La rivière de notre enfance ».


Un Michel Sardou « Hors format »

En 2005, Michel Sardou sort un nouveau CD et DVD Live au Palais des sports. Il entame ensuite une tournée qu'il achève à la fin de cette même année.

Le chanteur marque ses quarante ans de carrière avec un nouvel opus, « Hors format », sorti en 2007. Composé de vingt trois titres, il s’agit d’un double album réalisé avec Robert Goldman, Jacques Veneruso, Didier Barbelivien et Daran, qui contient notamment un duo avec Chimène Badi , « Le Chant des Hommes ». Michel Sardou enchaîne alors avec une tournée.

En novembre 2007, à l'occasion de ses quarante ans de carrière, c'est l'intégrale de ses chansons qui sort, ainsi que ses cent plus beaux titres.

En 2009, contre toutes attentes, celui qui ne s'est que très rarement livré aux confidences se raconte dans une biographie : « Et qu’on n'en parle plus ».


Michel Sardou « Être une femme 2010 »

Le chanteur effectue son retour le 30 août 2010 avec un nouvel opus intitulé « Être une femme 2010 ». Un événement, puisque Michel Sardou reprend sur ce nouveau projet son titre phare « Femme des années 80 », pour savoir ce qu’ont pu devenir celles qu’il chantait vingt ans plus tôt.

« Être une femme 2010 » comporte également un duo avec Céline Dion. Les deux artistes unissent leurs voix sur le titre « Voler ». L’artiste part alors sur les routes de France pour défendre ce nouvel opus. Il passe notamment par l’Olympia de Paris pour une série de dix-neuf représentations.


Les Grands Moments

Séparé de son producteur Jean-Claude Camus en mars 2011, il retravaille avec Gilbert Coullier. En octobre 2012, Michel Sardou sort le best-of « Les Grands Moments » pour célébrer ses cinquante ans de carrière. L’album comprend une version inédite de son tube « Le France » qui sort en single.

Le 30 novembre 2012, Michel Sardou entame la tournée internationale « Les Grands moments », où il reprend sur scène les titres qui ont fait son succès. Jusqu’en décembre 2013, l’artiste se produit dans toute la France et passe également par la Belgique, la Suisse, le Canada, le Luxembourg, Monaco, le Liban ou encore le Canada.

Michel Sardou est à l’affiche de l’Olympia pour six concerts début juin et remplit les Zéniths de France jusqu’à l’automne.

Les dernières actus de Michel Sardou

Ses vidéos

Ses photos