Michel Sardou : sa déclaration d’amour à la France

L’artiste de légende n’est pas prêt à quitter le territoire sous quelque prétexte que ce soit. En revanche, il refuse de parler politique et préfère se consacrer au théâtre.

michel-sardou © Cover Media

Michel Sardou ne sera pas la prochaine célébrité à quitter le territoire français. « Je ne peux vivre nulle part ailleurs, confie-t-il dans Le Figaro. A une époque, j’ai acheté une maison en Floride. Une résidence secondaire que j’ai déclarée. J’allais y passer trois mois par an mais à la fin je n’en pouvais plus. Je ne suis pas du tout exportable. Je suis comme le poireau. »

Un homme libre

Connu pour son franc-parler, Michel Sardou prend juste la liberté de dire ce qu’il pense, n’en déplaise à ses détracteurs. « Je suis un homme libre. Un anarchiste, développe-t-il. Je tiens ça de ma grand-mère qui est morte au commissariat. Elle avait été arrêtée parce qu’elle montrait son cul aux flics et criait "Mort aux vaches et vive l’anarchie". » S’il confie que la politique, il s’en « tape » et qu’il trouvera « une excuse polie » si Hollande l’invite à dîner, il reste fidèle à ses amis, à commencer par le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano, avec qui il était en cours. « A l’époque, il était déjà silencieux, il se promenait dans le parc, il n’avait pas trop envie de parler et, dans le même temps, il était charmant », détaille-t-il.

Un homme de théâtre

En ce moment, c’est sur les planches que l’on peut voir Michel Sardou. Il joue dans la pièce « Si on recommençait », qu’Eric-Emmanuel Schmitt a écrite pour lui. La pièce est jouée du mardi au samedi au théâtre de la Comédie des Champs-Elysées.

©Cover Media

Michel Sardou - Les dernières actus